Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 14-2.djvu/214

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée

206 LEXIQUE DE LA LANGUE [PET

5° Terme de tendresse

Vos lettres me plaisent au dernier point pourtant, ma petite, ne vous incommodez point pour m’écrire. (Autogr. II, a5a.)

Voyez IV, 144; V, 245; X, 43.

6" UN PETIT, adverbialement, un peu

Il (l’abbé de Coulanges) s’amuse à bdtir un petit. (Autogr. V, 54i .) La lettre est écrite des Rochers.

PETITES-MAISONS

Nos folies de libéralités sont parvenues au comble de toutes les petites-maisons du monde. (IV, 242.)

Voyez encore VI, 264.

PÉTOFFE, mot provençal, qui signifie tracasserie, médisance

Le Parlement. veut désunir l’Angleterre de la France c’est présentement la grande pétoffe de l’Europe. (III, 276.) Voyez la note 7 de la page indiquée.

Quand vous ne savez que me mander, contez-moi nos pétoffes d’Aix. (IV, 5»4-)

Je me suis fait raconter toutes les pétoffes des procureurs du pays. (IV, 43 1.)

Vous ferez taire les rediseurs. Vous finirez, à la vérité, le plaisir et l’occupation des Provençaux; mais vous retranchez de sottes pétoffes. (VIII, 4".)

PÉTRIR, au figuré

De vous et de Mme du Fresnoi, on en pétriroit une personne dans le juste milieu. (II, 5i8.)

Péthi, au figuré

La peinture de son cœur est un chef-d’ œuvre, et cette droiture, cette naïveté, cette vérité dont il est pétri. (Gr. IV, 3i2, 3i3.) Il s’agit de l’oraison funèbre de Turenne par Mascaron.

Je songe aux pichons; je suis toute pétrie de Grignans. (III, a3a. Corbinelli est tout pétri dans le mystique. (IX, 199.) PEU, en parlant du temps

Il y a si peu que la Pentecôte est passée. (Gr. IX, 88, 89.) Il y a trop peu que je suis dans un pays où je ne dépense rien. (IX, i3i.)