Page:Saint-Pol-Roux - Anciennetés, 1903.djvu/60

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LA MAGDELEINE AUX PARFUMS


Le Bel au front de sacre éventé par la palme
Honore de sa faim l’orthodoxe Simon.
L’olive et le raisin, son pressoir de dents calme
En fait l’offrande fraîche à son divin limon.