Page:Schiff - Marie de Gournay.djvu/139

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.





APPENDICE


E



LA FILLE D’ALLIANCE DE MONTAIGNE

ET

ET LE SUCCÈS DES « ESSAIS »