Page:Shelley - Œuvres en prose, 1903, trad. Savine.djvu/369

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Tels sont les arguments qui détruisent le sophisme mis par Platon dans la bouche de Socrate. Mais il y en a d’autres qui prouvent qu’il fit bien de mourir.