Page:Stendhal - La Chasse au bonheur, 1912, éd. Séché.djvu/71

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





Bonheur du cœur


Amour. Amitié. Les femmes



L’amour a toujours été pour moi la plus grande des affaires ou plutôt la seule.

Ne pas aimer, quand on a reçu du ciel une âme faite pour l’amour, c’est se priver soi et autrui d’un grand bonheur.

L’amour de tête a plus d’esprit sans doute que l’amour vrai, mais il n’a que des instants d’enthousiasme ; il se connaît trop, il se juge sans cesse ; loin d’égarer la pensée, il n’est bâti qu’à force de pensées.

Ne désespérez pas de votre cœur ; telle femme n’inspire rien le jour où on lui est présenté, dont