Page:Sue - Le Juif errant - Tomes 9-10.djvu/483

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


voilèrent comme un nuage cette couche nuptiale et funèbre.

Funèbre… car, deux heures après, Adrienne et Djalma rendaient le dernier soupir dans une voluptueuse agonie.




XVII


Une rencontre.


Adrienne et Djalma étaient morts le 30 mai.

La scène suivante se passait le 31 du même mois, veille du jour fixé pour la dernière convocation des héritiers de Marius de Rennepont.

On se souvient sans doute de la disposition de l’appartement que M. Hardy avait occupé dans la maison de retraite des révérends pères de la rue Vaugirard, appartement sombre, isolé, et dont la dernière pièce donnait sur un triste petit jardin planté d’ifs et entouré de hautes murailles. Pour arriver dans cette pièce reculée, il fallait traverser deux vastes chambres,