Page:Tolstoi et les Doukhobors.djvu/131

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


qu’on fait aux hommes qui, par leur conviction religieuse, refusent de servir.

De notre côté, la conformité des pensées nous ayant mis en relation intime et directe avec eux, je sais qu’une des causes principales des cruautés incroyables, infligées à ces hommes, provient de ce que les hauts personnages du gouvernement ne reçoivent, en ce qui les concerne, que les renseignements les plus tronqués et même inventés, sur leur conviction, leurs actes et sur la façon dont agissent envers eux les autorités locales ; Sachant cela, et pour agir dans les vrais intérêts, tant des opprimés que des oppresseurs, quelques amis et moi avons tâché de rendre publique la vérité sur cette affaire. Et pour confirmer mes paroles, et pour montrer jusqu’à quel degré le gouvernement russe a peur de la vérité, je dois ajouter qu’après cela, il s’est empressé de se débarrasser de nous en nous déportant.




Je ne répéterai pas ici tous les détails des persécutions, révoltantes par leur cruauté, qu’ont souffertes,de ma part du gouvernement, ces hommes qui refusaient de devenir des assassins. Des renseignements complets à ce