Page:Turgot - Œuvres de Turgot, éd. Eugène Daire, I.djvu/419

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


terie les interprètent à leur gré, et ne réussissent que trop souvent à rendre le jugement de la postérité flottant entre la vertu la plus pure et le vice adroit qui a su emprunter son masque.

On ne s’y trompe pas cependant quand ils vivent, et il est encore un moment où la malignité voudrait en vain ternir une vertu reconnue, où l’on repousserait la flatterie qui essayerait d’en décerner les honneurs à qui ne les aurait pas mérités. Ce moment passe bientôt, c’est celui qui termine la vie. Aussi, le seul moyen de conserver au petit nombre d’hommes dont la vertu a été bien constatée l’estime générale dont ils sont dignes, et de fixer ce parfum de vertu qui s’exhale autour d’eux, est de provoquer le témoignage de la génération présente et d’attester la mémoire des faits récents. En rendant à la vertu de M. de Gournay l’hommage public qu’elle mérite, nous sommes bien sûrs qu’il ne s’élèvera aucune voix contre nous.


FIN DE L’ÉLOGE DE GOURNAY.




ARTICLES EXTRAITS DE L’ENCYCLOPÉDIE[1].


FOIRES ET MARCHES.


Le mot foire, qui vient de forum, place publique, a été dans son origine synonyme de celui de marché, et l’est encore à certains égards. L’un et l’autre signifient un concours de marchands et d’acheteurs dans des lieux et des temps marqués ; mais le mot de foire paraît présenter l’idée d’un concours plus nombreux, plus

  1. Les articles Foires et marchés et Fondation paraissent avoir été écrits vers 1756. Turgot avait encore projeté, pour le même dictionnaire, la rédaction des mots Mendicité, Inspecteurs, Hôpital, Immatérialité, Humide et Humidité. Dupont de Nemours nous apprend que la suspension, par ordre, de l’Encyclopédie, le dégoûta de continuer ce genre de travaux. Cette suspension, prononcée et révoquée plusieurs fois, était le résultat des intrigues du clergé, auquel tous les moyens, jusqu’à la peine de mort*, semblaient bons pour combattre l’influence de l’esprit philosophique. (E. D.)
*. Voyez la déclaration de 1757.