Page:Verne - Vingt mille lieues sous les mers.djvu/210

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Tous s’agenouillèrent dans l’attitude de la prière.

— Vos morts y dorment, du moins, tranquilles, capitaine, hors de l’atteinte des requins !

— Oui, monsieur, répondit gravement le capitaine Nemo, des requins et des hommes ! »


fin de la première partie.