Page:Vidocq - Mémoires - Tome 1.djvu/131

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE V.


Trois évasions. — Les Chauffeurs. — Le suicide. — L’interrogatoire. — Vidocq est accusé d’assassinat. — On le renvoie de la plainte. — Nouvelle évasion. — Départ pour Ostende. — Les contrebandiers. — Vidocq est repris.


Je commençai alors à soupçonner que toute cette affaire pourrait mal tourner pour moi ; mais une rétractation qu’il m’était impossible d’appuyer d’aucune preuve devait m’être plus dangereuse que le silence ; il était d’ailleurs trop tard pour songer à le rompre. Toutes ces idées m’agitèrent si vivement, que j’en fis une maladie pendant laquelle Francine me prodigua toutes sortes de soins. À peine fus-je convalescent, que ne pouvant supporter plus long-temps l’état d’incertitude où j’étais sur l’issue de mon affaire,