Page:Vidocq - Mémoires - Tome 2.djvu/300

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE XXIII.


Henry surnommé l’Ange malin. — MM. Bertaux et Parisot. — Un mot sur la Police. — Ma première capture. — Bouhin et Terrier sont arrêtés d’après mes indications.


Les noms de M. le baron Pasquier et de M. Henry ne s’effaceront jamais de mon souvenir. Ces deux hommes généreux furent mes libérateurs ! combien je leur dois d’actions de grâces ! ils m’ont rendu plus que la vie ; pour eux je la sacrifierais mille fois, et je pense que l’on me croira quand on saura que souvent je l’exposai pour obtenir d’eux une parole, un regard de satisfaction.

Je respire, je circule librement, je ne redoute plus rien : devenu agent secret, j’ai maintenant