Page:Vivien - Évocations, 1903.djvu/116

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





DANSES SACRÉES


Κρήσσαι νύ ποτ ώδ έμμελέως πόδεσσιν ώρχεύντ άπάλοις άμφ’έρόεντα βώμον πόας τέρεν άνθος μάλακον μάτεισαι.
Ψάπφα.



De leurs pieds fleuris les femmes de la Crète
Pressent le duvet de l’herbe du printemps :
Je les vois livrer à la brise inquiète
Leurs cheveux flottants.

Leur robe a les plis ondoyants des marées…
Je les entends rire avec de clairs appels,
En rythmant les chants et les danses sacrées
Autour des autels.