« Beaux et grands bâtiments d’éternelle structure »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Œuvres poétiques de Malherbe, Texte établi par Prosper BlanchemainE. Flammarion (Librairie des Bibliophiles) (p. 225).


X

[SUR L’ABSENCE DE LA MÊME]

1608


Beaux et grands bastimens d’eternelle structure,
Superbes de matiere et d’ouvrages divers,
Où le plus digne Roy qui soit en l’univers
Aux miracles de Part fait céder la nature ;

Beau parc et beaux jardins qui dans vostre closture
Avez tousjours des fleurs et des ombrages vers,
Non sans quelque démon qui deffend aux hyvers
D’en effacer jamais l’agreable peinture ;

Lieux qui donnez aux coeurs tant d’aimables désirs,
Bois, fontaines, canaux, si Darmy vos plaisirs
Mon humeur est chagrine et mon visage triste,

Ce n’est point qu’en effet vous n’ayez des appas ;
Mais, quoy que vous ayez, vous n’avez point Caliste,
Et moy je ne voy rien, quand ]e ne la voy pas.