« Dans un baiser, l’onde »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Œuvres de Théophile Gautier — PoésiesLemerrePoésies vol. 2 (p. 72-73).
◄  Ghazel


Dans un baiser, l’onde


Dans un baiser, l’onde au rivage
         Dit ses douleurs ;
Pour consoler la fleur sauvage
         L’aube a des pleurs ;
Le vent du soir conte sa plainte
         Au vieux cyprès,
La tourterelle au térébinthe
         Ses longs regrets.

Aux flots dormants, quand tout repose,
         Hors la douleur,
La lune parle, et dit la cause
         De sa pâleur.
Ton dôme blanc, Sainte-Sophie,
         Parle au ciel bleu,
Et, tout rêveur, le ciel confie
         Son rêve à Dieu.

Arbre ou tombeau, colombe ou rose,
         Onde ou rocher,
Tout, ici-bas, a quelque chose
         Pour s’épancher…

Moi, je suis seul, et rien au monde
         Ne me répond,
Rien que ta voix morne et profonde,
         Sombre Hellespont !