« Mon âme, il faut partir »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

« Mon âme, il faut partir »
Œuvres poétiques de François Maynard, Texte établi par Gaston Garrisson, Alphonse Lemerre, éditeur (p. 41).

SONNET.

Mon Ame, il faut partir. Ma vigueur eſt paſſée,
Mon dernier jour eſt deſſus l’horiſon.
Tu crains ta liberté. Quoy ? n’es-tu pas laſſée
D’avoir ſouffert ſoixante ans de priſon ?

Tes deſordres sont grands. Tes vertus ſont petites,
Parmy tes maux on treuve peu de bien.
Mais ſi le bon Jesus te donne ſes merites,
Eſpere tout & n’apprehende rien.

Mon Ame repens-toy d’avoir aymé le Monde ;
Et de mes yeux fay la ſource d’une Onde
Qui touche de pitié le Monarque des Rois.

Que tu ſerois courageuſe & ravie
Si j’avoy ſoûpiré durant toute ma vie
Dans le Deſert ſous l’ombre de la Croix !