Œuvres complètes de Béranger/À mon ami Désaugiers

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
H. Fournier (1pp. 204-206).
◄  Margot
Ma Vocation   ►


À MON AMI DÉSAUGIERS


QUI VENAIT D’ÊTRE NOMMÉ DIRECTEUR DU VAUDEVILLE


DÉCEMBRE 1815


Air de la Catacoua (Air noté )


        Bon Désaugiers, mon camarade,
        Mets dans tes poches deux flacons ;
        Puis rassemble, en versant rasade,
        Nos auteurs piquants et féconds.
        Ramène-les dans l’humble asile
        Où renaît le joyeux refrain.
                        Eh ! va ton train,
                        Gai boute-en-train !
Mets-nous en train, bien en train, tous en train,
        Et rends enfin au Vaudeville
        Ses grelots et son tambourin.

        Rends-lui, s’il se peut, le cortège
        Qu’à la foire il a fait briller :
        L’ombre de Panard te protège ;
        Vadé semble te conseiller.
        Fais-nous apparaître à la file
        Jusqu’aux enfants de Tabarin.
                        Eh ! va ton train,
                        Gai boute-en-train !

Mets-nous en train, bien en train, tous en train,
        Et rends enfin au Vaudeville
        Ses grelots et son tambourin.

        Au lieu de fades épigrammes,
        Qu’il aiguise un couplet gaillard :
        Collé, quoi qu’en disent nos dames,
        Est un fort honnête égrillard.
        La gaudriole, qu’on exile,
        Doit refleurir sur son terrain.
                        Eh ! va ton train,
                        Gai boute-en-train !
Mets-nous en train, bien en train, tous en train,
        Et rends enfin au Vaudeville
        Ses grelots et son tambourin.

        Malgré messieurs de la police,
        Le Vaudeville est né frondeur :
        Des abus fais ton bénéfice ;
        Force les grands à la pudeur ;
        Dénonce tout flatteur servile
        À la gaîté du souverain.
                        Eh ! va ton train,
                        Gai boute-en-train !
Mets-nous en train, bien en train, tous en train,
        Et rends enfin au Vaudeville
        Ses grelots et son tambourin.

        Sur la scène, où plus à son aise
        Avec toi Momus va siéger,
        Relève la gaîté française
        À la barbe de l’étranger.

        La chanson est une arme utile
        Qu’on oppose à plus d’un chagrin.
                        Eh ! va ton train,
                        Gai boute-en-train !
Mets-nous en train, bien en train, tous en train,
        Et rends enfin au Vaudeville
        Ses grelots et son tambourin.

        Verse, ami, verse donc à boire ;
        Que nos chants reprennent leur cours.
        Il nous faut consoler la gloire ;
        Il faut rassurer les amours.
        Nous cultivons un champ fertile
        Qui n’attend qu’un ciel plus serein.
                        Eh ! va ton train,
                        Gai boute-en-train !
Mets-nous en train, bien en train, tous en train,
        Et rends enfin au Vaudeville
        Ses grelots et son tambourin.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


À MON AMI DÉSAUGIERS

Air : La Catacoua.
No 80



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key g \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 130
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 4. g8 g g | c4 c8 c4 c8 b4 a8 a b c
d4 d8 d[ (c)] b | a4. g8 g g | c4 c8 c4 c8
b4 a8 a b c | d4 d8 d[ (c)] b | a4. b8 a g
fis4 g8 a[ (b)] c | b4 a8 b a g | fis4 g8 a4 b8
g4. b8 c d | a4. b8 c d | a4. b8 c d
a b c b c d | a4. b8 a g | fis4 g8 a[ (b)] c
b4 a8 b a g | fis4 g8 a4 b8 | g4. \bar "||"
}

\addlyrics {
Bon Dé -- sau -- giers mon ca -- ma -- ra -- de
Mets dans tes po -- ches deux fla -- cons
Puis ras -- semble en ver -- sant ra -- sa -- de
Nos au -- teurs pi -- quans et fé -- conds
Ra -- mè -- ne- les dans l’humble a -- si -- le
Où re -- naît le joy -- eux re -- frain
"Eh !" va ton train,
Gai bou -- te-en- "train !"
Mets- nous en train bien en train tous en train
Et rends en -- fin au Vau -- de -- vil -- le
Ses gre -- lots et son tam -- bou -- rin.
}

Haut