Épigrammes (Boileau)/Sur ce qu’on avait lu à l’Académie française

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

XXI

SUR CE QU’ON AVAIT LU A L’ACADÉMIE DES VERS CONTRE HOMÈRE ET CONTRE VIRGILE.


1687.


Clio vint, l’autre jour, se plaindre au dieu des vers
Qu’en certain lieu de l’univers
On traitoit d’auteurs froids, de poëtes stériles,
Les Homères et les Virgiles.
« Cela ne saurait être, on s’est moqué de vous,
Reprit Apollon en courroux :
Où peut-on avoir dit une telle infamie ?
Est-ce cbez les Hurons, chez les Topinambous ?
— C’est à Paris. — C’est donc dans l’hôpital des fous ?
— Non, c’est au Louvre, en pleine Académie. »