Études poétiques (Chênedollé)

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Œuvres complètes de Charles de Chênedollé
Texte établi par précédée d'une notice par Sainte-Beuve, Librairie Firmin Didot frères, fils et Cie (pp. 419-420).
TABLE.
LIVRE PREMIER.

Ode Ire. Le Gladiateur mourant 219

II. Rome ensevelie dans ses ruines 222

III. Le Pêcheur 224

IV. Le Tombeau de la jeune vierge 228

V. Le Mont-Blanc 231

VI. L’Anémone, ou la Romance de Jean Sbogard 233

VII. La jeune Femme parmi les Ruines de Rome 236

VIII. Sur le Glaive d’Amurat. Imité de l’arabe 239

IX. A une Fontaine 242

X. Le dernier jour de la Moisson 246

XI. Le Chant du Chasseur des Alpes 248

XII. La Violette. A. M. A. d. B 250

XIII. Le Tombeau du jeune Laboureur 253

XIV. Tout est Vanité. Imité de l’Eccléslaste 257

XV. Le Vésuve 260

XVI. La Défaite de Sennachérlb. Imité de lord Byron 263

XVII. Le Solitaire à la Rose, ou le Souvenir 267

XVIII. Le Clair de la Lune de Mai 270

XIX. Chant des Corsaires. Imité de lord Byron 274

XX. Boutade en faveur de l’Hiver 278

XXI. Le Vaisseau 282

XXII. Chant d’une jeune Odalisque. Imité de l’anglais 285

XXIII. Le Voyageur égaré dans les neiges du Saint-Bernard 287

XIV. La Mer 290

XV. Les Harmonies de la Vie, ou l’Aigle et le Cygne. Imité de l’allemand 295 Page:Chênedollé - Œuvres complètes, 1864.djvu/458