100%.png

Œuvres complètes (Tolstoï)/Tome XXVI/Appendice

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par J.-Wladimir Bienstock.
Stock (Œuvres complètes, volume 26p. 493-496).

APPENDICE



I

Nous publions le tome XXVI, avant le temps que lui assignait l’ordre chronologique, pour la raison suivante :

L’œuvre du comte L. Tolstoï, Que devons-nous faire ? eut un sort étrange. Écrite dans les années 1884-1885, elle ne parut dans son intégralité que très récemment dans les éditions de V. Tchertkov, c’est-à-dire dix-huit ans après que l’auteur l’eut achevée.

Jusqu’à présent, cette œuvre avait paru en plusieurs éditions en langue russe et langues étrangères sous divers titres, et tout à fait déformée et incomplète. Elle devait être publiée dans une revue russe, mais la première partie (les quinze premiers chapitres) fut confisquée par la censure, et les amis de Tolstoï tâchèrent de trouver les pages défendues et les répandirent en plusieurs copies. Cette première partie fut envoyée à l’étranger où elle fut éditée d’abord en russe puis en d’autres langues, sous le titre : Quelle est ma vie ?

Cependant Tolstoï continua l’œuvre commencée, mais beaucoup de passages de cette seconde partie ne purent pas non plus échapper à la censure et elle parut en fragments sous divers titres : La vie à la campagne, La vie à la ville, Sur l’art et la science, etc.

Dans son intégralité et dans la rédaction corrigée par l’auteur, cet ouvrage ne fut pas répandu, et c’est dans notre édition qu’elle paraît, pour la première fois, entière et complète.

Nous avons devancé la publication de ce volume sous un numéro correspondant à l’ordre chronologique (XXVIe volume), à cause de la publication que vient d’en faire V. Tchertkov en langue russe, car nous avons désiré prévenir la confusion qui pourrait se produire chez ceux qui ne connaissent pas l’histoire de ce livre.

Nous avons donné trois suppléments à ce volume :

1o L’article sur le recensement qui est mentionné à la page 25 ;

2o La variante antérieure des chapitres sur l’argent (dans l’édition de Tchertkov, cette variante est mise à la fin du chapitre xxi) ;

3o Les extraits d’une lettre écrite en explication du dernier chapitre à propos d’objections faites par un publiciste.

Sous cet aspect, on doit considérer comme absolument complet l’ouvrage du comte L. Tolstoï : Que devons nous faire ?


II

Des fragments de Que devons-nous faire ? ont paru en français en diverses traductions et sous divers titres. Quelques chapitres réunis en volumes ont été édités sous les titres suivants :

1o Que faire ? traduction Marina Polonsky et G. Debesse, édition Albert Savine (1888). Ce volume contient, incomplets, les dix premiers chapitres ;

2o Ce qu’il faut faire, traduction de B. Tseytline et E. Jaubert, édition A. Savine (1888).

Ce volume contient les derniers chapitres de l’ouvrage, mais aussi très incomplets.

3o Quelle est ma vie, traduction des quinze premiers chapitres, par Émile Pagès et Alexis Gatzouk (1888). Librairie illustrée.

Le troisième supplément : Extraits d’une lettre privée à propos des objections soulevées par l’article « Aux femmes » (chapitre xl), a paru en français dans le recueil Sur la question sexuelle, traduction J.-W. Bienstock, éditée chez P.-V. Stock, en 1901. Il y occupe les pages 104-108.

On nous signale une omission dans la bibliographie du volume v. Outre les traductions y mentionnées du Bonheur conjugal, il en existe d’autres : l’une éditée chez Chailley en 1895 sous le titre Bonheur intime ; et sous le même titre : Bonheur intime, la traduction de M. De Hessem (1890), édition Kolb.


P. Birukov.