Œuvres complètes de Béranger/Jeannette

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Jeannette.

Œuvres complètes de BérangerH. Fourniertome 1 (p. 186-188).


JEANNETTE



Fi des coquettes maniérées !
Fi des bégueules du grand ton !
Je préfère à ces mijaurées
Ma Jeannette, ma Jeanneton.

    Jeune, gentille, et bien faite,
    Elle est fraîche et rondelette ;
    Son œil noir est pétillant.
    Prudes, vous dites sans cesse
    Qu’elle a le sein trop saillant :
    C’est pour ma main qui le presse
    Un défaut bien attrayant.

Fi des coquettes maniérées !
Fi des bégueules du grand ton !
Je préfère à ces mijaurées
Ma Jeannette, ma Jeanneton.

    Tout son charme est dans la grâce ;
    Jamais rien ne l’embarrasse :
    Elle est bonne, et toujours rit.
    Elle dit mainte sottise,
    À parler jamais n’apprit ;
    Et cependant, quoi qu’on dise,
    Ma Jeannette a de l’esprit.


Fi des coquettes maniérées !
Fi des bégueules du grand ton !
Je préfère à ces mijaurées
Ma Jeannette, ma Jeanneton.

    À table, dans une fête,
    Cette espiègle me tient tête
    Pour les propos libertins.
    Elle a la voix juste et pure,
    Sait les plus joyeux refrains.
    Quand je l’en prie, elle jure ;
    Elle boit de tous les vins.

Fi des coquettes maniérées !
Fi des bégueules du grand ton !
Je préfère à ces mijaurées
Ma Jeannette, ma Jeanneton.

    Belle d’amour et de joie,
    Jamais d’une riche soie
    Son corsage n’est paré.
    Sous une toile proprette
    Son triomphe est assuré ;
    Et, sans nuire à sa toilette,
    Je la chiffonne à mon gré.

Fi des coquettes maniérées !
Fi des bégueules du grand ton !
Je préfère à ces mijaurées
Ma Jeannette, ma Jeanneton.

    La nuit tout me favorise ;

    Point de voile qui me nuise,
    Point d’inutiles soupirs.
    Des deux mains et de la bouche
    Elle attise les désirs,
    Et rompit vingt fois sa couche
    Dans l’ardeur de nos plaisirs.

Fi des coquettes maniérées !
Fi des bégueules du grand ton !
Je préfère à ces mijaurées
Ma Jeannette, ma Jeanneton.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


JEANNETTE.

Musique de Karr.
No 73



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key g \major
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 100
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
r4 r8 b b b | b4 b8 a[ (g)] fis | g4 d8 b' b b
b4 b8 a[ (g)] fis | g4 r8 a[ (b)] a | d4 d8 a b a | g4 g8 a[ (fis)] d
d'4 b8 a e fis | g4 r8 \bar "||" a a a | b4. a8[ (g)] e
% {page suivante}
fis4 d8 a'[ (b)] a | fis'4 d8 a[ (b)] a | fis4 fis8 fis[ (g)] fis
b4 b8 cis[ (d)] cis | b4 r8 fis[ (g)] fis | b4 b8 cis[ (d)] cis
b4 b8 b a g | fis4. b8[ (a)] g | fis4 r8 fis e d
g4. a8[ (d)] c | c4 bes8 g4 g8 | g4. g8 f g | a4. 
\bar "||" \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
}

\addlyrics {
Fi des co -- quet -- tes ma -- nié -- ré -- es
Fi des bé -- gueu -- les du grand ton
Je pré -- fère à ces mi -- jau -- ré -- es
Ma Jean -- net -- te ma Jean -- ne -- ton
Jeu -- ne gen -- tille et bien fai -- te
Elle est fraîche et ron -- de -- let -- te
Son œil noir est pé -- til -- lant
Pru -- des vous di -- tes sans ces -- se
Qu’elle a le sein trop sail -- lant
C’est pour ma main qui le pres -- se
Un dé -- faut bien at -- tray -- ant.
}


JEANNETTE.

Paroles et musique de Béranger


(En chœur.)


Page 1Page 2


JEANNETTE.

Paroles et musique de Béranger



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key c \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
r4\fermata r8 \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" } e,8 e f
  g[ (a)] g f[ (e)] f
g4 g8 c^\f b c
  a[ (b)] c d4 b8
  g4 r8 e'4^\f d8
c8 b c e4 d8
  c4 c8 e4^\f d8
  c8 b c e4 d8
c4 r8 e,4^\p f8
  g a g f[ (e)] f
  g4 g8 c4^\f b8
a b c^\markup { \italic Rallent. } d[ (e)] d
  c4 r8^\markup { \italic fin. } \bar "||" e,4 f8
  g[ (a)] g f[ (e)] f
g4 g8 c4 b8
  b[ (a)] g g[ (f)] e
  d4 d8 e4 f8
g4 g8 a[ (g)] fis
  g4 r8 g4 g8
  a4 a8 c[ (b)] a 
b4 g8 b4 c8
  d4 d8 d[ (c)] b
  a4 r8 e'4 d8
\acciaccatura d8 c4 b8 \acciaccatura b8 a4 g8
  \acciaccatura g8 f4 f8 d'4 c8
  c[ (b)] a a[ (g)] f
  e4.
  \bar "||" \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
}

\addlyrics {
Fi des co -- quet -- tes ma -- nié -- ré -- "es !"
Fi des bé -- gueu -- les du grand "ton !"
Je pré -- fère à ces mi -- jau -- ré -- es
Ma Jean -- net -- te, ma Jean -- ne -- "ton !"
Je pré -- fère à ces mi -- jau -- ré -- es
Ma Jean -- net -- te, ma Jean -- ne -- "ton !"
Jeu -- ne, gen -- tille et bien fai -- te,
Elle est fraîche et ron -- de -- let -- te.
Son œil noir est pé -- til -- "lant ;"
Pru -- des, vous di -- tes sans ces -- se
Qu’elle a le sein trop sail -- "lant ;"
C’est, pour ma main qui le pres -- se,
Un dé -- faut bien sé -- dui -- sant.
}

Haut