Œuvres complètes de Béranger/La Sainte-Alliance des Peuples

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Sainte-Alliance des Peuples.


LA SAINTE ALLIANCE
DES PEUPLES


chanson


CHANTÉE À LIANCOURT POUR LA FÊTE DONNÉE PAR
M. LE DUC DE LA ROCHEFOUCAULD,
EN RÉJOUISSANCE DE L’ÉVACUATION DU TERRITOIRE FRANÇAIS,
AU MOIS D’OCTOBRE 1818


Air : Du Dieu des bonnes gens (Air noté )


J’ai vu la Paix descendre sur la terre,
Semant de l’or, des fleurs et des épis.
L’air était calme, et du dieu de la guerre
Elle étouffait les foudres assoupis.
« Ah ! disait-elle, égaux par la vaillance,
« Français, Anglais, Belge, Russe ou Germain,
« Peuples, formez une sainte alliance,
                « Et donnez-vous la main.

« Pauvres mortels, tant de haine vous lasse ;
« Vous ne goûtez qu’un pénible sommeil.
« D’un globe étroit divisez mieux l’espace ;
« Chacun de vous aura place au soleil.

« Tous attelés au char de la puissance,
« Du vrai bonheur vous quittez le chemin.
« Peuples, formez une sainte alliance,
                « Et donnez-vous la main.

« Chez vos voisins vous portez l’incendie ;
« L’aquilon souffle, et vos toits sont brûlés ;
« Et quand la terre est enfin refroidie,
« Le soc languit sous des bras mutilés.
« Près de la borne où chaque état commence,
« Aucun épi n’est pur de sang humain.
« Peuples, formez une sainte alliance,
                « Et donnez-vous la main.

« Des potentats, dans vos cités en flammes,
« Osent du bout de leur sceptre insolent
« Marquer, compter et recompter les âmes
« Que leur adjuge un triomphe sanglant.
« Faibles troupeaux, vous passez, sans défense,
« D’un joug pesant sous un joug inhumain.
« Peuples, formez une sainte alliance,
                « Et donnez-vous la main.

« Que Mars en vain n’arrête point sa course ;
« Fondez les lois dans vos pays souffrants ;
« De votre sang ne livrez plus la source
« Aux rois ingrats, aux vastes conquérants.
« Des astres faux conjurez l’influence ;
« Effroi d’un jour, ils pâliront demain.
« Peuples, formez une sainte alliance,
                « Et donnez-vous la main.


« Oui, libre enfin, que le monde respire ;
« Sur le passé jetez un voile épais.
« Semez vos champs aux accords de la lyre ;
« L’encens des arts doit brûler pour la paix.
« L’espoir riant, au sein de l’abondance,
« Accueillera les doux fruits de l’hymen.
« Peuples, formez une sainte alliance,
                « Et donnez-vous la main. »

Ainsi parlait cette vierge adorée,
Et plus d’un roi répétait ses discours.
Comme au printemps la terre était parée,
L’automne en fleurs rappelait les amours [1].
Pour l’étranger coulez, bons vins de France :
De sa frontière il reprend le chemin.
Peuples, formons une sainte alliance,
                Et donnons-nous la main.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA SAINTE ALLIANCE DES PEUPLES.

Air du Dieu des bonnes gens.
No 137.

\relative c'' {
  \time 2/2
  \key c \major
  \tempo "Andante."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 100
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 2 e,4 e8 f
  g4. g8 a c f, a
  g4  e g c8 g
a4. g8 a b c d
  c4 (b) e, e8 f
  g4. g8 a c f, a
g[ (f)] e4 g8[ (c)] c c
  c[ (b)] a[ (g)] b a g fis
  g2 g4 d'8 c
c [ (b)] a g4 g8 a b
  c4 g8 r g4 f8 e
  a4. g8 g f f e
e4 (d) e e8. f16
  g4. g8 a b c d
  e4 e8 d c b a gis
a4 d c8 c b b 
  c4 d c8 c b b
  c4 r \bar "||"
}

\addlyrics {
J’ai vu la paix des -- cen -- dre sur la ter -- re
Se -- mant de l’or des fleurs et des é -- pis
L’air é -- tait calme et du dieu de la guer -- re
Elle é -- touf -- fait les fou -- dres as -- sou -- pis
"Ah !" di -- sait- elle é -- gaux par la vail -- lan -- ce
Fran -- çais An -- glais Bel -- ge Russe ou Ger -- main
Peu -- ples for -- mez u -- ne sainte al -- li -- an -- ce
Et don -- nez- vous la main
Et don -- nez- vous la main
Et don -- nez- vous la main.
}

Haut

  1. L’automne de 1818 fut d’une beauté remarquable : beaucoup d’arbres fruitiers refleurirent, même dans le nord de la France.