Œuvres complètes de Béranger/Le Jour des Morts

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Jour des Morts (Béranger).


LE JOUR DES MORTS


Air : Mirliton (Air noté )


(Les deux premiers vers de l’air sont doublés)


            Amis, entendez les cloches
            Qui par leurs sons gémissants
            Nous font de bruyants reproches
            Sur nos rires indécents.
            Il est des âmes en peine,
            Dit le prêtre intéressé :
C’est le jour des morts, mirliton, mirlitaine ;
            Resquiescant in pace !

            Qu’en ce jour la poésie
            Sème les tombeaux de fleurs ;
            Qu’à nos yeux l’hypocrisie
            Les arrose de ses pleurs.
            Je chante au sort qui m’entraîne
            Sur les traces du passé :
C’est le jour des morts, mirliton, mirlitaine ;
            Resquiescant in pace !

            Méchants, redoutez les diables.
            Mais qu’il soit un paradis
            Pour les filles charitables,
            Pour les buveurs francs amis ;

            Que saint Pierre aux gens sans haine
            Ouvre d’un air empressé.
C’est le jour des morts, mirliton, mirlitaine ;
            Resquiescant in pace !

            Le souvenir de nos pères
            Nous doit-il mettre en souci ?
            Ils ont ri de leurs misères ;
            Des nôtres rions aussi.
            Lise n’est point inhumaine ;
            Mon flacon n’est point cassé.
C’est le jour des morts, mirliton, mirlitaine ;
            Resquiescant in pace !

            Je ne veux point qu’on me pleure,
            Moi, le boute-en-train des fous.
            Puissé-je, à ma dernière heure,
            Voir nos fils plus gais que nous !
            Qu’ils chantent à perdre haleine,
            Sur le bord du grand fossé :
C’est le jour des morts, mirliton, mirlitaine ;
            Resquiescant in pace !



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LE JOUR DES MORTS

Air : Mirliton.
No 38



\relative c'' {
  \time 2/4
  \key g \major
  \tempo "Allegretto."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 110
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
d8 c b a | c4 b8[ (a)] | g4 d | d'8 c b a \break
c4 b8[ (a)] | g2 | d'8 c b a | c4 b8[ (a)] | g4 d \break
d'8 c b a | c4 b8[ (a)] | g2 | g8 fis g a | b4 c | d d \break
c8 b c d | e4 c | d2 | d8 c b a | c4 b8 b \break
% {page suivante}
d4 c8 b | a4 a | d8 c b a | c4 b8[ (a)] | g2 \bar "||"
}

\addlyrics {
A -- mis en -- ten -- dez les clo -- ches
Qui par leurs sons gé -- mis -- sans
Nous font de bru -- yans re -- pro -- ches
Sur nos ri -- res in -- dé -- cens
Il est des â -- mes en pei -- ne
Dit le prêtre in -- té -- res -- sé
C’est le jour des morts mir -- li -- ton mir -- li -- tai -- ne
Res -- qui -- es -- cant in pa -- "ce !"
}

Haut