100%.png

Œuvres de Saint-Amant/Cazal secouru

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Œuvres complètes de Saint-Amant, Texte établi par Charles-Louis LivetP. JannetTome 1 (p. 270-271).

CAZAL SECOURU[1].

sonnet



Jusqu’aux cieux, Cazal ! pousse des cris de joye !
Te voilà garanty d’un éternel affront :
Le brave et grand Harcourt, aux combats fier et pront,
Contre tes oppresseurs sa vaillance deploye.


Tel qu’un aigle irrité qui fond dessus la proye,
Il fond sur l’Espagnol, il le heurte, il le ront,
Et d’un bras glorieux se couronnant le front,
Du superbe ennemy les lauriers il foudroye.

Les isles du Levant avoient connu son cœur,
Quand il s’en vint chercher, sous un astre vainqueur,
En un plus ample champ une plus noble guerre ;

Mais, à voir les exploits qu’il a faits aujourd’huy,
Je pense avec raison qu’enfin toute la terre
Sera, comme la mer, trop estroite pour luy.



  1. Voy. la note de la page 247. — Le ballet de la Prospérité des armes de la France, représenté sur le théâtre du Palais-Cardinal avec les machines si dispendieuses de la tragédie de Mirame, fut destiné a célébrer les campagnes de Cazal et d’Arras. (Mémoires de Marolles, anno 1640.)