Mozilla.svg

Œuvres de Saint-Amant/Ci-gist le corps tronqué d’un prince miserable

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  Voycy
Au Lecteur  ►

AUTRE SONNET

Pour son epitaphe.


Ci-gist le corps tronqué d’un prince miserable
Qui, vray martyr des roys, sous un temps furieux,
Rendit par sa prison l’infamie honorable,
Et par son noble sang l’eschafaut glorieux.

En cet acte cruel, long et misterieux,
Fairfax donna le coup, ce monstre inexorable.

Qui l’aurait jamais dit, ô passant curieux !
Que ce corps de son chef eust esté separable ?

Cependant ce bourreau, pour faire agir sa main,
Voilant aux spectateurs ce qu’il avoit d’humain,
Massacra ce grand roy que l’horreur environne ;

Et pour rendre ce crime encor plus solennel,
Ce chef, qui porta l’or d’une triple couronne,
Couronna mesme un fer honteux et criminel.