100%.png

Annales de pomologie belge et étrangère/Cox’s orange pippin apple

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Cox’s orange pippin apple
Annales de pomologie belge et étrangère - 7.djvu

Cox’s orange pippin apple.

Pomme Reinette orange de Cox.

(Specimen récolté sur pyramide.)

Des scions de cette variété nous ont été envoyés en 1855, par les soins de MM. Lindley, Rivers et Thompson, membres correspondants de la Commission royale de Pomologie en Angleterre. Ces scions ayant été entés dans le jardin de M. Royer à Namur, sur latérales d’arbres déjà vieux, afin de hâter leur fructification, nous avons pu dès cette année nous assurer de la qualité hors ligne du fruit que nous avions reçu de nos correspondants et nous nous empressons d’en enrichir nos Annales.

Le fruit est moyen, déprimé, large et aplati à sa base, un peu rétréci vers son sommet, il mesure 6 ½ à 8 centimètres en diamètre, et 5 à 6 centimètres en hauteur. L’épiderme jaune-orange du côté de l’ombre est coloré de rouge obscur et panaché de rouge vif du côté du soleil ; il est parsemé de gros points gris-roux sur toute sa surface et ombré de gris-verdâtre autour du pédoncule et du calice. Le pédoncule long de 15 millimètres est grêle, poilu, gris, implanté dans une cavité profonde, assez large et régulièrement évasée. Le calice demi-clos, occupe une cavité peu profonde, très-évasée et plissée sur ses bords ; ses divisions sont cotonneuses, gris-noir. La chair jaunâtre, fine, ferme, est remplie d’un jus sucré, acidulé, très-suave ; les pepins sont petits, ovales, pointus, convexes d’un côté, planes de l’autre, la plupart sont avortés ; les loges qui les renferment sont moyennes, closes.

Cette nouvelle Reinette est réellement de toute première qualité et on ne saurait trop en propager la culture.

L’époque de sa maturité a lieu dès novembre et se prolonge pendant presque toute la durée de l’hiver.

L’arbre est vigoureux et très-fertile.

Nous empruntons à la Belgique Horticole, rédigée par M. Édouard Morren, de Liége (7me livraison, avril 1859), l’historique de cette variété, extraite des journaux anglais.

« La Reinette orange a été gagnée en 1830 par M. R. Cox de Colnbrook-Lawn, à Backs, à la suite d’un semis de neuf pepins du Ribston-pippin, parmi lesquels naquit en outre le Cox’s Pomona, variété bien différente de celle-ci. Elle est restée jusqu’ici à peu près ignorée dans les pépinières de Colnbrook ou dans les environs.

» La Société d’horticulture de Londres a décerné plusieurs fois à cette pomme, et notamment lors de la dernière grande Exposition Pomologique, au mois d’octobre 1858, les premiers ou les seconds prix de cette catégorie de fruits ; le jury l’a en outre déclarée bien supérieure au Ribston-pippin, qui jusqu’ici passait pour la meilleure pomme cultivée en Grande-Bretagne. »

Alexandre Bivort.