100%.png

Annales de pomologie belge et étrangère/Pomme Pearson’s Plate

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Annales de pomologie belge et étrangère - 8.djvu

Pomme Pearson’s Plate.

Thompson. : Hort. soc. cat. ed. 3. N. 565 — Downing. Fr. Amer. P. 126. — Hogg. Bri. Pomo. P. 261.

(Spécimen récolté sur pyramide.)

Cette variété a été envoyée à la Société Van Mons, en 1857, par MM. Lindley, Rivers et Thompson, membres correspondants de la Commission royale de Pomologie, parmi un choix des meilleures variétés de pommes, natives de l’Angleterre.

Quoique petite, cette pomme mérite à tous égards les soins du cultivateur, non-seulement par sa haute saveur et sa longue conservation, mais aussi par la grande fertilité de l’arbre qui la produit. Le fruit est petit, presque rond, d’une forme régulière et jolie, ordinairement aplati vers les deux pôles. La peau est lisse, jaune verdâtre du côté de l’ombre ; lavée de rouge pâle et striée de rouge foncé du côté du soleil. Le pédoncule, long de 1 à 2 centimètres, est implanté dans une cavité arrondie, assez profonde, lavée de gris. Le calice ouvert, à divisions courtes, occupe une cavité moyenne et plissée.

La chair est ferme, cassante, succulente, jaune verdâtre, remplie d’un jus sucré, d’une riche saveur, ayant de l’analogie avec celle de la Pomme Nonpareille.

C’est un excellent fruit de dessert dont la maturité a lieu en décembre et se prolonge jusqu’en mars.

Dans quelques spécimens le fruit n’est pas coloré, mais entièrement gris, couvert de quelques légères taches brun-roux.

A. Bivort.