Anthologie contemporaine des écrivains français et belges (Série I)/Oui, c’est bien toi

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anthologie contemporaine des écrivains français et belges, Texte établi par Albert de NocéeMessageries de la Presse ; Librairie Universelle (Anthologie Contemporaine)Première série (p. 15).
« Vivi mi disse et ricordanza alcuna

» Serbi di noi ?…

(Il Sogno.Giacomo Léopardi.)

Oui, c’est bien toi, je te retrouve,
Voici mon bonheur d’autrefois !
Ô mon amour ! quand je te vois,
Si tu savais ce que j’éprouve !

Je me souviens de nos aveux,
Ô ma divine, ô la plus belle !
L’amour m’a touché de son aile :
C’est toi que j’aime et que je veux.

Le souvenir de tes caresses
M’apparaît comme un jour d’été.
Ô mon printemps ! ô ma beauté !
Je pense aux nuits enchanteresses.

Je pense au front que j’ai baisé,
À notre premier serment ; j’ose,
Tout près de ta lèvre mi-close,
Parler de notre amour passé.

Ah ! que de ton âme il se lève
Resplendissant comme un vainqueur.
Lors t’appuyant contre mon cœur
Dis-moi toujours, dis-moi sans trêve
« Ce passé n’était pas un rêve ! »


Mars 1887.
Mme G. DE MONTGOMERY.