Les Amours de Tristan/Appréhension d’un départ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

APPREHENSION d'vn Départ.
SONNET.



ON me vient d'auertir que tu t'en vas d'icy
Iris diuin obiect dont mon Ame est rauie,
Qu'vne Ayeule eſt malade, & qu'vn pieux ſoucy
À te rendre auprés d'elle auiourd'huy te conuie.

Peux tu bien conſentir à me laiſſer ainſi ?
S'il faut que ce départ ſoit ſelon ton enuie,
Comme il eſt reſolu mon treſpas l'est außi,
Et le mal de l'abſence acheuera ma vie.

Quoy tu ne me dis rien dans ces extremitez ?
Ah ! par ceſte froideur mes iours sont limitez,
Adieu donc, ô Beauté d'inſenſible courage ;

Puis que ma paßion ne t'en peut diuertir,
Nous ferons à meſme heure vn different voyage,
Mon Ame est comme toy toute preſte à partir.