75%.png

Astronomie populaire (Arago)/XXI/08

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
GIDE et J. BAUDRY (Tome 3p. 398).

CHAPITRE VIII

sur les réapparitions de la lune


On agite souvent cette question : Quel est le plus court intervalle après ou avant la conjonction où l’on ait aperçu la Lune à l’œil nu ? La solution doit intéresser particulièrement les Mahométans.

En effet, la fin du jeûne du ramadan est déterminée par la première apparition de la Lune ; des millions de personnes étant dès lors attentives à ce phénomène, ce serait dans l’Orient surtout que nous trouverions la réponse la plus exacte pour nos climats à la question posée en tête de ce paragraphe ; mais vaudrait-elle la peine de faire des recherches à ce sujet ?

Hévélius dit que dans la zone torride, Vespuce vit dans le même jour la Lune à l’orient et à l’occident du Soleil. Il croyait que dans le climat de Danzig la Lune n’est visible que dès le troisième jour. (Delambre, Astronomie moderne, t. ii, p. 440.)