Auteur:Édouard Biot

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Édouard Biot

Édouard Biot

ingénieur et sinologue français ()


Œuvres[modifier]

Sciences et techniques
  • Traité sur l'économie des machines et des manufactures par Charles Babbage, traduit de l'anglais sur la troisième édition par Éd. Biot (1833)
  • Manuel du constructeur des chemins de fer, ou Essai sur les principes généraux de l'art de construire les chemins de fer (1834)
Histoire
  • De l'Abolition de l'esclavage ancien en Occident (1840)
  • Mémoire sur la condition de la classe servile au Mexique, avant la conquête des Espagnols (1840)
Sinologie (ouvrages)
  • Dictionnaire des noms anciens et modernes des villes et arrondissements de premier, deuxième et troisième ordre compris dans l'Empire chinois (1842)
  • Essai sur l'histoire de l'instruction publique en Chine et de la corporation des lettrés (2 volumes, 1845-1847)
  • Le Tcheou-li ou Rites des Tcheou, traduit pour la première fois du chinois par feu Édouard Biot (2 volumes, 1851). Édité par Jean-Baptiste Biot. Réédition : Ch'eng Wen Publishing Co., Taipei, 1975. Texte en ligne : vol. 1 en plusieurs formats
Sinologie (mémoires)
  • Notice sur quelques procédés industriels connus en Chine au XVIe siècle (1835) Texte en ligne
  • Mémoire sur la population de la Chine et ses variations, depuis l’an 2400 avant J.-C. jusqu’au XVIIe siècle de notre ère (1836) Texte en ligne
  • Mémoire sur la condition des esclaves et des serviteurs gagés en Chine (1837) Texte en ligne
  • Mémoire sur le système monétaire des Chinois (1838) Texte en ligne
  • Mémoire sur les recensements des terres, consignés dans l'Histoire chi­noise (1938) Texte en ligne
  • Mémoire sur la condition de la propriété territoriale en Chine, depuis les temps anciens (1838) Texte en ligne
  • Note sur la connaissance que les Chinois ont eue de la valeur de position des chiffres (1839) Texte en ligne
  • Fac-simile Table générale d’un ouvrage chinois intitulé Souan-fa-tong-tsong, ou Collection des règles du calcul, dans le Journal asiatique, 1839
  • Table générale d'un ouvrage chinois intitulé Souan-fa-tong-tsong, ou Traité complet de l'art de compter (1839) Texte en ligne
  • Mémoire sur divers minéraux chinois, appartenant à la collection du Jardin du roi (1839) Texte en ligne
  • Mémoire sur les montagnes et cavernes de la Chine (1840) Texte en ligne
  • Recherches sur la hauteur de quelques points remarquables du territoire chinois (1840) Texte en ligne
  • Recherches sur la température ancienne de la Chine. (1840) Texte en ligne
  • Tchou-chou-ki-nien (1841) Texte en ligne
  • Traduction et explication du Tchéou-peï (1841) Texte en ligne
  • Catalogue général des tremblements de terre en Chine (1841)
  • Mémoire sur le chapitre Yu-kong du Chi-king et sur la géographie de la Chine ancienne (1842) Texte en ligne
  • Mémoire sur les déplacements du cours inférieur du fleuve Jaune (1843) Texte en ligne
  • Recherches sur les mœurs anciennes des Chinois, d'après le Chi-king (1843) Texte en ligne
  • Observations anciennes de la planète Mercure, extraites de la Collection des vingt-quatre historiens de la Chine (1843)
  • Note sur la direction de l'aiguille aimantée en Chine, et sur les aurores boréales observées dans ce pays (1842)
  • Mémoire sur l’extension progressive des côtes orientales de la Chine (1844) Texte en ligne
  • Mémoire sur la Constitution politique de la Chine au XIIe siècle avant notre ère (1844)
  • Études sur les anciens temps de l'Histoire chinoise (1845) Texte en ligne
  • Catalogue de tous les météores observés en Chine, avec la date du jour de l'apparition et l'identification des constellations traversées (1846)
  • Recherches faites dans la grande collection des historiens de la Chine, sur les anciennes apparitions de la comète de Halley (1846)
  • Catalogue des comètes observées en Chine, depuis l'an 1230 jusqu'à l'an 1640 de notre ère (1846)
  • Catalogue des étoiles extraordinaires observées en Chine, depuis les temps anciens jusqu'à l'an 1200 de notre ère (1846)
  • Mémoire sur les monuments analogues aux pierres druidiques qu'on ren­contre dans l'Asie orientale, et en particulier à la Chine (1848)
  • Mémoires sur les colonies militaires et agricoles des Chinois (1850)