Auteur:Franz Toussaint

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franz Toussaint

Franz Toussaint

écrivain et orientaliste français ()
Info icon 001.svg
Certaines œuvres de cet auteur peuvent être dans le domaine public aux États-Unis, mais encore soumises aux droits d’auteur dans certains pays, notamment en Europe. Les téléchargements sont faits sous votre responsabilité.


Œuvres[modifier]

Traductions, adaptations et imitations[modifier]

Les textes ci-dessous, publiés après 1922, ne sont pas dans le domaine public aux États-Unis d’Amérique et ne peuvent pas être édités sur Wikisource :

  • La Sultane Daoulah, illustrations de A.-H. Thomas, 1923. Réédité sous le titre La Sultane de l’amour, 1927
  • Rubaiyat de Omar Khayyam, traduits du persan, 1924
  • Les Pins chantent, quatre nô, ornements de J. Vergély, 1925, réédité sous le titre La Princesse de la lune, quatre nô japonais
  • Le Printemps meurtri, illustrations de Dušan Jahkovič, 1926
  • Les Sept étendards, 1926
  • Le Râmâyana, traduit du sanscrit, 1927
  • L’Amour fardé, traduit du sanscrit d’après l’Amarushataka, recueil de poèmes lyriques indiens (vers le VIIe siècle), 1927
  • Le Voyage du Khalife, conte des « Mille et un Jours », 1927
  • Saâdi : Le Jardin des roses et des fruits. Traduit du persan, avec une préface de la Comtesse de Noailles et orné de compositions dessinées et gravées par André Deslignères, 1927
  • Grains de poivre, illustrations de Janine Aghion, 1927
  • Jamais, conte du vieil Islam, 1927
  • Les Colombes des minarets, anthologie islamique, Éditions du Monde moderne, Paris, 1928
  • Le Livre d’amour de la Perse, 1929
  • Le Livre de l’éternité, 1929
  • Chants d’amour et de guerre de l’Islam, ouvrage enrichi de douze compositions en couleurs par Antoine de Roux, 1942
  • La Légende de Tristan et Iseut, 1942
  • Le Philosophe débauché, 1946
  • Le Koran, 1949
  • Le Lys brisé, 1952

Scénarios[modifier]

Varia[modifier]

  • La Prophétie, 2 actes, Paris, Théâtre de l’Œuvre, 8 octobre 1904
  • Gina Laura, Calmann-Lévy, Paris, 1912, réédité sous le titre La Petite fille à l’accordéon
  • Moi, le mort, 1930, roman d’aventures coloniales
  • Zorka, 1931, roman exotique
  • Sentiments distingués, 1945. Autobiographie rédigée sous forme de nouvelles.
  • Napoléon Ier, écrits philosophiques et politiques, préface du prince Napoléon, 1947
  • Giraudoux et Giraudoux, Audin, Lyon, 1948. Recueil de souvenirs.
  • Lénine inconnu, Éditions universelles, Paris, 1952
  • Jaurès intime, Privat, Toulouse, 1952

Sur Wikilivres[modifier]