Mozilla.svg

Bakounine/Œuvres/TomeII1

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Préface
Œuvres, Texte établi par James GuillaumeP.-V. Stock (Bibliothèque sociologique, N° 38)Tome II (p. i-iii).

PRÉFACE



Le présent volume forme le tome II de la série inaugurée en 1895 par la publication du livre intitulé : Michel Bakounine, Œuvres, qui contient : 1o la réimpression d’un ouvrage inachevé, conservé à l’état d’épreuves typographiques (80 pages de composition), la Proposition motivée au Comité central de la Ligue de la paix et de la liberté, ou Fédéralisme, Socialisme et Anti-théologisme 1867) ; 2o la réimpression de dix articles, en forme de lettres, publiés dans le Progrès, du Locle (1869) ; 3o un fragment inédit, comprenant les feuillets 286-340 d’un manuscrit datant de 1871, qui devait former la seconde livraison de l’Empire knouto-germanique et la Révolution sociale : l’éditeur, Max Nettlau, a donné à ce fragment le titre de Dieu et l’État, imaginé par Élisée Reclus et Carlo Cafiero, qui l’ont appliqué au contenu des pages 149-210 et 214-247 du même manuscrit, publiées par eux sous ce titre à Genève en 1882.

Dans ce tome II on trouvera la réimpression de trois écrits de Bakounine appartenant aux années 1870 et 1871, qui sont certainement le meilleur de son œuvre. Dans l’introduction (non signée) qu’il a mise en tête du volume de 1895, Max Nettlau, après avoir expliqué les procédés de composition de Bakounine, et parlé de la quantité de manuscrits commencés par lui, et laissés inachevés, dans les années qui précédèrent 1870, ajoute : « De ces essais inachevés, ses écrits suivants profitèrent ; il en employa les meilleures parties à des œuvres nouvelles. C’est ce qui explique la perfection des œuvres parues dans les années de l’Internationale, œuvres publiées selon les besoins du moment, rapidement écrites, mais au fond desquelles on retrouve le résultat des longues études précédentes. »

Ces trois écrits sont :

Les Ours de Berne et l’Ours de Saint-Pétersbourg, complainte patriotique d’un Suisse humilié et désespéré, publié sans nom d’auteur au printemps de 1870 ; Neuchâtel, imprimerie G. Guillaume fils, 45 pages in‑16 ;

Lettres à un Français sur la crise actuelle, septembre 1870, imprimé sans nom d’auteur ni d’imprimeur, à Neuchâtel, à l’imprimerie G. Guillaume fils, brochure in‑16 de 43 pages (nous avons fait suivre cette réimpression de la reproduction intégrale du texte du manuscrit de Bakounine, dont une partie avait été retranchée en 1870) ;

L’Empire knouto-germanique et la Révolution sociale, par Michel Bakounine, première livraison ; Genève, chez tous les libraires, 1871, 119 pages in-16 (à l’intérieur, sur la page de titre, se lit un titre primitif différent de celui que porte la couverture : La Révolution sociale ou la dictature militaire, Genève, Imprimerie coopérative).

J’ai fait précéder chacun de ces trois écrits d’un court avant-propos.

D’autres ouvrages de Bakounine, les uns inédits en tout ou en partie, les autres imprimés de son vivant, mais devenus introuvables, tant brochures qu’articles de journaux, seront publiés ultérieurement dans d’autres tomes de cette collection.

En tête du volume je place une notice biographique sur Michel Bakounine, qui donnera, pour la première fois dans une publication de langue française, des renseignements véridiques sur la vie du grand révolutionnaire.

James Guillaume.


Nota. — Dans cette réimpression, on a indiqué par des chiffres placés dans le texte, et précédés chaque fois d’une barre de séparation, la pagination des éditions originales.