Bible Sacy/II à Timothée

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   4.   Livres


SECONDE ÉPITRE DE SAINT PAUL


A


TIMOTHÉE.
________




PAUL, apôtre de Jésus-Christ, par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons en Jésus-Christ :

2 à Timothée, son fils bien-aimé. Dieu le Père et Jésus-Christ notre Seigneur vous donnent la grâce, la miséricorde et la paix !

3 Je rends grâces à Dieu que mes ancêtres ont servi, et que je sers avec une conscience pure, de ce que nuit et jour je me souviens continuellement de vous dans mes prières :

4 car je me souviens de vos larmes, et je désire de vous voir, afin d’être rempli de joie ;

5 me représentant cette foi sincère qui est en vous, qu’a eue premièrement Loïde, votre aïeule, et Eunice, votre mère, et que je suis très-persuadé que vous avez aussi.

6 C’est pourquoi je vous avertis de rallumer ce feu de la grâce de Dieu, que vous avez reçue par l’imposition de mes mains.

7 Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un esprit de courage, d’amour et de sagesse.

8 Ne rougissez donc point de Notre-Seigneur que vous devez confesser, ni de moi qui suis son captif ; mais souffrez avec moi pour l’Évangile, selon la force que vous recevrez de Dieu ;

9 qui nous a sauvés, et nous a appelés par sa vocation sainte, non selon nos œuvres, mais selon le décret de sa volonté, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant tous les siècles,

10 et qui a paru maintenant par l’avènement de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort, et nous a découvert par l’Évangile la vie et l’immortalité.

11 C’est pour cela que j’ai été établi le prédicateur, l’apôtre et le maître des nations ;

12 et c’est ce qui m’a attiré les maux que je souffre : mais je n’en rougis point. Car je sais qui est celui à qui j’ai confié mon dépôt, et je suis persuadé qu’il est assez puissant pour me le garder jusqu’à ce grand jour.

13 Proposez-vous pour modèle les saines instructions que vous avez entendues de ma bouche, touchant la foi et la charité qui est en Jésus-Christ.

14 Gardez, par le Saint-Esprit qui habite en nous, l’excellent dépôt qui vous a été confié.

15 Vous savez que tous ceux qui sont en Asie se sont éloignés de moi. Phygelle et Hermogène sont de ce nombre.

16 Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la famille d’Onésiphore, parce qu’il m’a souvent soulagé, et qu’il n’a point rougi de mes chaînes ;

17 mais qu’étant venu à Rome, il m’a cherché avec grand soin, et m’a trouvé.

18 Que le Seigneur lui fasse la grâce de trouver miséricorde devant lui en ce dernier jour : car vous savez mieux que personne combien d’assistances il m’a rendues à Éphèse.



FORTIFIEZ-VOUS donc, ô mon fils ! par la grâce qui est en Jésus-Christ.

2 Et gardant ce que vous avez appris de moi devant plusieurs témoins, donnez-le en dépôt à des hommes fidèles, qui soient eux-mêmes capables d’en instruire d’autres.

3 Souffrez constamment les peines de votre ministère, comme un bon soldat de Jésus-Christ.

4 Celui qui est enrôlé au service de Dieu, ne s’embarrasse point dans les affaires séculières, pour ne s’occuper qu’à plaire à celui qui l’a enrôlé.

5 Celui qui combat dans les jeux publics, n’est couronné qu’après avoir combattu selon la loi des combattants.

6 Un laboureur qui a bien travaillé, doit le premier avoir part à la récolte des fruits.

7 Comprenez bien ce que je vous dis : car le Seigneur vous donnera l’intelligence en toutes choses.

8 Souvenez-vous que notre Seigneur Jésus-Christ, qui est né de la race de David, est ressuscité d’entre les morts selon l’Évangile que je prêche ;

9 pour lequel je souffre beaucoup de maux, jusqu’à être dans les chaînes comme un scélérat : mais la parole de Dieu n’est point enchaînée.

10 C’est pourquoi j’endure tout pour l’amour des élus, afin qu’ils acquièrent aussi bien que nous le salut qui est en Jésus-Christ, avec la gloire du ciel.

11 C’est une vérité très-assurée, que si nous mourons avec Jésus-Christ, nous vivrons aussi avec lui.

12 Si nous souffrons avec lui, nous régnerons aussi avec lui. Si nous le renonçons, il nous renoncera aussi.

13 Si nous lui sommes infidèles, il ne laissera pas de demeurer fidèle : car il i ne peut pas se contredire lui-même.

14 Donnez ces avertissements, et prenez-en le Seigneur à témoin. Ne vous amusez point à des disputes de paroles, qui ne sont bonnes qu’à pervertir ceux qui les écoutent.

15 Mettez-vous en état de paraître devant Dieu comme un ministre digne de sou approbation, qui ne fait rien dont il ait sujet de rougir, et qui sait bien dispenser la parole de la vérité.

16 Fuyez ceux qui tiennent des discours vains et profanes : car ils croîtront de plus en plus dans l’impiété ;

17 et leur doctrine, comme la gangrène, gâtera peu à peu ce qui est sain. De ce nombre sont Hyménée et Philète,

18 qui se sont écartés de la vérité, en disant, que la résurrection est déjà arrivée, et qui ont ainsi renversé la foi de quelques-uns.

19 Mais le solide fondement de Dieu demeure ferme, ayant pour sceau cette parole : Le Seigneur connaît ceux qui sont à lui ; et cette autre : Que quiconque invoque le nom de Jésus-Christ, s’éloigne de l’iniquité.

20 Dans une grande maison il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre ; et les uns sont pour des usages honnêtes, les autres pour des usages honteux.

21 Si quelqu’un donc se garde pur de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, et propre au service du Seigneur, préparé pour toutes sortes de bonnes œuvres.

22 Fuyez les passions des jeunes gens ; et suivez la justice, la foi, la charité et la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur.

23 Quant aux questions qui sont proposées sans raison et sans sagesse, évitez-les, sachant qu’elles sont une source de contestations.

24 Or il ne faut pas que le serviteur du Seigneur s’amuse à contester ; mais il doit être modéré envers tout le monde, capable d’instruire, et patient.

25 Il doit reprendre avec douceur ceux qui résistent à la vérité, dans l’espérance que Dieu pourra leur donner un jour l’esprit de pénitence, pour la leur faire connaître ;

26 et qu’ainsi ils sortiront des pièges du diable, qui les tient captifs pour en faire ce qu’il lui plaît.



OR sachez que dans les derniers jours il viendra des temps fâcheux.

2 Car il y aura des hommes amoureux d’eux-mêmes, avares, glorieux, superbes, médisants, désobéissants à leurs pères et à leurs mères, ingrats, impies,

3 dénaturés, ennemis de la paix, calomniateurs, intempérants, inhumains, sans affection pour les gens de bien ;

4 traîtres, insolents, enflés d’orgueil, et plus amateurs de la volupté que de Dieu ;

5 qui auront une apparence de piété, mais qui en ruineront la vérité et l’esprit. Fuyez donc ces personnes.

6 Car de ce nombre sont ceux qui s’introduisent dans les maisons, et qui traînent après eux comme captives, des femmes chargées de péchés, et possédées de diverses passions ;

7 lesquelles apprennent toujours, et n’arrivent jamais jusqu’à la connaissance de la vérité.

8 Mais comme Jannès et Mambrès résistèrent à Moïse, ceux-ci de même résistent à la vérité. Ce sont des hommes corrompus dans l’esprit, et pervertis dans la foi ;

9 mais le progrès qu’ils feront, aura ses bornes : car leur folie sera connue de tout le monde, comme le fut alors celle des magiciens.

10 Quant à vous, vous savez quelle est ma doctrine, quelle est ma manière de vie, quelle est la fin que je me propose, quelle est ma foi, ma tolérance, ma charité et ma patience ;

11 quelles ont été les persécutions et les afflictions qui me sont arrivées, comme celles d’Antioche, d’Icone et de Lystre ; combien grandes ont été ces persécutions que j’ai souffertes, et comment le Seigneur m’a tiré de toutes.

12 Aussi tous ceux qui veulent vivre avec piété en Jésus-Christ, seront persécutés.

13 Mais les hommes méchants et les imposteurs se fortifieront de plus en plus dans le mal, étant eux-mêmes dans l’illusion, et y faisant tomber les autres.

14 Quant à vous, demeurez ferme dans les choses que vous avez apprises, et qui vous ont été confiées, sachant de qui vous les avez apprises ;

15 et considérant que vous avez été nourri dès votre enfance dans les lettres saintes, qui peuvent vous instruire pour le salut par la foi qui est en Jésus-Christ.

16 Toute Écriture qui est inspirée de Dieu, est utile pour instruire, pour reprendre, pour corriger, et pour conduire a la piété et à la justice

17 afin que l’homme de Dieu soit parfait, étant propre et parfaitement préparé à tout bien.



JE vous conjure donc devant Dieu, et devant Jésus-Christ, qui jugera les vivants et les morts dans son avènement glorieux, et dans l’établissement de son règne,

2 d’annoncer la parole. Pressez les hommes à temps et à contre-temps ; reprenez, suppliez, menacez, sans vous lasser jamais de les tolérer et de les instruire.

3 Car il viendra un temps où les hommes ne pourront plus souffrir la saine doctrine : au contraire ayant une extrême démangeaison d’entendre ce qui les flatte, ils auront recours à une foule de docteurs propres à satisfaire leurs désirs ;

4 et fermant l’oreille à la vérité, ils l’ouvriront à des fables.

5 Mais pour vous, veillez continuellement ; souffrez constamment toutes sortes de travaux ; faites la charge d’un évangéliste ; remplissez tous les devoirs de votre ministère ; soyez sobre.

6 Car pour moi, je suis comme une victime qui a déjà reçu l’aspersion pour être sacrifiée ; et le temps de ma délivrance s’approche.

7 J’ai bien combattu ; j’ai achevé ma course ; j’ai gardé la foi.

8 Il ne me reste qu’à attendre la couronne de justice qui m’est réservée, que le Seigneur comme un juste juge me rendra en ce grand jour, et non-seulement à moi, mais encore à tous ceux qui aiment son avènement. Hâtez-vous de venir me trouver au plus tôt.

9 Car Démas m’a abandonné, s’étant laissé emporter à l’amour du siècle, et il s’en est allé à Thessalonique :

10 Crescens, en Galatie ; Tite, en Dalmatie.

11 Luc est seul avec moi. Prenez Marc avec vous, et amenez-le : car il peut beaucoup me servir pour le ministère de l’Évangile.

12 J’ai aussi envoyé Tychique à Éphèse.

13 Apportez-moi en venant le manteau que j’ai laissé à Troade, chez Carpus, et les livres, et surtout les papiers.

14 Alexandre, l’ouvrier en cuivre, m’a fait beaucoup de maux : le Seigneur lui rendra selon ses œuvres.

15 Gardez-vous de lui ; parce qu’il a fortement combattu la doctrine que nous enseignons.

16 La première fois que j’ai défendu ma cause, nul ne m’a assisté, et tous m’ont abandonné. Je prie Dieu de ne le leur point imputer.

17 Mais le Seigneur m’a assisté et m’a fortifié, afin que j’achevasse la prédication de l’Évangile, et que toutes les nations l’entendissent ; et j’ai été délivré de la gueule du lion.

18 Le Seigneur me délivrera de toute action mauvaise, et me sauvant me conduira dans son royaume céleste. À lui soit gloire dans les siècles des siècles ! Amen !

19 Saluez Prisque et Aquilas, et la famille d’Onésiphore.

20 Éraste est demeuré à Corinthe. J’ai laissé Trophime malade à Milet.

21 Hâtez-vous de venir avant l’hiver. Eubule, Pudens, Lin, Claudie, et tous les frères, vous saluent.

22 Que le Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit ! La grâce soit avec vous tous ! Amen !


◄   I à Timothée sommaire A Tite   ►