Biblio-sonnets/Bibliotaphe I

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Biblio-sonnetsH. Floury (p. 57-58).


Biblio-sonnets page57.png


BIBLIOTAPHE


I


Monsieur le curé dit sa messe congrûment….
Quand il stoppe soudain : c’est un bibliotaphe !
« Je serais éloquent si j’étais polygraphe[1] »
Tant il y a d’erreurs dans son agissement :

Heurts sans but du ciboire, échange des burettes
À tort et à travers, et tant d’et cœteras !
C’est, vous dis-je, un bibliotaphe dont les bras
Sont tombés à l’aspect d’enluminures blettes


Un peu, mais si du temps ! dans ce missel, pourtant
Connu de lui, vieux serviteur concomitant
Jusque-là cru banal, et voilà qu’il révèle

Des mérites dont la Fabrique a peu cure, elle !…
Et talonné par le scrupule et le péché,
L’abbé va droit se confesser à l’Évêché.


Paul Verlaine.


Biblio-sonnets page58.png
  1. Parodie d’un vers d’Arsène Houssaye en parlant d’une femme :
    « Je serais éloquent si j’étais géographe ! » P. V.