Biblio-sonnets/Les Quais

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Biblio-sonnetsH. Floury (p. 45-46).


Biblio-sonnets page45.png


LES QUAIS


Quais de Paris ! Beaux souvenirs ! J’étais agile,
J’étais, sinon bien riche, à mon aise, en ces temps…
J’étais jeune et j’avais des goûts très militants,
Tel, un bon iconographobibliophile.

Loin de moi l’orgueil sot de me prétendre habile,
Même alors ! Mais c’étaient de précieux instants,
Perdus ou non dans des déboires persistants
Pour les prix… et le reste ! Et pas la moindre bile !


La Seine s’allongeait — Elle s’allonge encor —
Comme un serpent jaspé de vert, de noir et d’or…
Le vent frémit toujours… L’aimable paysage !…

Mais bouquiner, n’y plus songer ! De vils pisteurs
Pour les libraires ont exercé leur ravage,
Et les boîtes ont fait la nique aux amateurs.


Paul Verlaine.


Biblio-sonnets page46.png