Biographie nationale de Belgique/Tome 1/AMADEI, Charles baron D’

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



AMADEI (Charles baron D’) feld-maréchal-lieutenant, chevalier de l’ordre de Marie-Thérèse, né à Bruxelles en 1723, mort à Milan, le 27 janvier 1796, entra, dès l’âge de douze ans, dans le régiment d’infanterie autrichien Margrave de Bade, n° 23, où son père était capitaine. Il fit la guerre contre la Turquie (1737-1739) ; se signala comme enseigne dans la guerre de la succession d’Autriche, à la bataille de Mollwitz et plus tard comme capitaine à l’assaut de Vilshoven. En 1752, il fut nommé major et l’année suivante lieutenant-colonel. Après la bataille de Kolin, lors de l’attaque de la forte position que les Prussiens occupaient sur la Montagne blanche, près de Prague, le 20 juin 1757, le lieutenant-colonel Amadei demanda au feld-maréchal-lieutenant Macquire la permission d’aborder la ligne ennemie. Ce fait d’armes fut accompli sous un feu d’artillerie formidable et avec un tel succès que les Prussiens jetèrent leurs armes et abandonnèrent leurs pièces. Les Autrichiens se rendirent maîtres de la position. Cette action d’éclat valut à Amadei le grade de colonel(5 juillet). A l’attaque des ouvrages extérieurs de la place de Schweidnitz, le 11 novembre de la même année, il prit le commandement supérieur de la colonne d’attaque et la chute de la forteresse fut décidée dès le second assaut. En 1758, il obtint l’ordre de Marie-Thérèse. A la bataille de Hochkirck, le colonel Amadei s’empara de la grande redoute qui était armée de trente-neuf canons et contribua par là puissamment à la brillante victoire des Autrichiens. En 1760, il fut nommé général-major. Le 1er octobre 1761, le général Laudon confia à sa valeur éprouvée la direction des quatre colonnes d’attaque qui devaient emporter de nouveau la forteresse de Schweidnitz ; le général Amadei s’acquitta de cette mission en héros ; il combattit personnellement partout où la mêlée était la plus acharnée et eut une grande part à l’honneur de la journée. En 1795, le général Amadei fut promu au grade de feld-maréchal-lieutenant et mourut comme commandant du château de Milan, après soixante-deux années de service qu’il avait consacrées avec gloire à quatre souverains successifs.

Le général Guillaume.