Biographie nationale de Belgique/Tome 1/ARBERG, Nicolas-Antoine comte D’

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►




ARBERG, Nicolas-Antoine comte D'



ARBERG (Nicolas-Antoine comte D’), de Valengin et du saint empire, neveu du premier, feld-maréchal, chevalier de l’ordre de Marie-Thérèse, naquit en 1736, à Nivelles, et mourut à Bruxelles, le 17 septembre 1813. Il entra, en 1749, dans le régiment d’infanterie wallone de son oncle, se distingua pendant la guerre de sept ans, notamment au combat de Holzberg et à la bataille de Breslau, et obtint, en 1764, le commandement du régiment d’infanterie Prince de Ligne. Il fut nommé général-major en 1773, feld-maréchal lieutenant en 1783, puis gouverneur et grand bailli du Hainaut. Il avait reçu, en 1779, la propriété du célèbre régiment de dragons de Saint-Ignon qui s’illustra plus tard sous le nom de Latour. En 1789, lors des événements de la révolution brabançonne, le comte d’Arberg commanda une colonne autrichienne chargée de réprimer le mouvement insurrectionnel dans les Flandres. Il pénétra dans Gand, mais dut évacuer cette ville après deux jours d’une lutte sanglante avec les habitants et les volontaires. Enveloppé dans la disgrâce qui frappa le général d’Alton, il quitta le service, ainsi que tous ses emplois, et finit ses jours dans la retraite.

Le général Guillaume.

Delvenne, Biographie des Pays-Bas. — Piron, Levensbeschryving. — Guillaume, Histoire des Régiments nationaux. — Gérard, Rapedius de Berg. — Michaud, Biographie universelle.