Biographie nationale de Belgique/Tome 1/AUSTRICUS, Liévin

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



AUSTRICUS (Liévin), médecin à Gand, vivait au xvie siècle. Selon toute probabilité, le nom flamand de ce personnage était Oosterlynck. Dans le seul ouvrage qu’il nous a laissé, il prend le surnom de Gandensis, d’où l’on doit conclure qu’il était natif de Gand. Au commencement du xvie siècle, on le trouve établi à Paris, où il publia un opuscule sur la peste, maladie qui semble avoir fait l’objet spécial de ses études. Cet ouvrage fut imprimé par Josse Badius, en 1512, sous le titre suivant :

Levini Austrici Gandensis ex variis authoribus adversus pestilitatem tam preservativo quam curativo regimine libellus, Republicæ Gandavorum dedicatus.

L’ouvrage est précédé d’une épître dédicatoire au magistrat de Gand ; Austricus y déclare qu’ému des progrès que faisait la peste dans son pays, il a cru de son devoir de rechercher dans les écrits des anciens tout ce qui pouvait aider à combattre ce terrible fléau dans sa patrie. Si l’œuvre est imparfaite, il pense que le collège des trois médecins en titre de la ville de Gand pourra y suppléer. Peut-être, ajoute-t-il, s’étonnera-t-on qu’il n’ait pas écrit ce livre dans sa langue maternelle ; mais la terminologie, consacrée dans l’art médical, lui a fait une loi de le rédiger en latin. A la fin du volume, il engage les Gantois à supporter cette calamité avec résignation et, trait caractéristique des mœurs de l’époque, à aller implorer saint Macaire, patron contre la peste, qu’on vénérait dans l’abbaye de Saint-Bavon à Gand.

Le savant imprimeur Josse Badius, plus connu sous le nom d’Ascensius, qui résidait alors à Paris, inscrivit sous le titre du livre un envoi, en vers latins, adressé au magistrat de Gand, où les cures de Liévin Austricus sont hautement louées.

Bon de Saint-Genois.

Messager des sciences historiques, 1846, p. 291. — Piron, Levensbeschryving.