Biographie nationale de Belgique/Tome 1/AVEROULT, Antoine D’

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



AVEROULT (Antoine D’) ou AVROULTIUS, écrivain ecclésiastique, né en 1554, décédé en 1614. Les plus anciens biographes, Valère André, Sweertius, Foppens, font naître ce zélé religieux à Bouvignes près de Dinant, tandis que Paquot et les frères De Backer lui assignent la ville d’Aire en Artois pour patrie. Jusqu’à preuve du contraire, nous admettons la première assertion.

Averoult étudia la philosophie à Louvain, au collège du Faucon, et devint bachelier en théologie. Il fut nommé recteur de ce collège en 1598 ; mais il abandonna ces fonctions pour entrer dans la compagnie de Jésus en 1600. Doué d’une éloquence naturelle remarquable, il fut chargé de la prédication, surtout en Artois, où les églises dépouillées par les iconoclastes trouvèrent en lui un vaillant restaurateur. C’est grâce à son zèle que le culte des images, longtemps négligé, y fut rétabli. Il mourut à Tournai, âgé de soixante ans, à la suite des fatigues de son saint ministère.

Il publia d’abord en français, à Douai, en 1603 : Les Fleurs des exemples, etc., 2 vol. in-8°, réimprimé successivement à Paris en 1603 et 1606, à Rouen en 1606, à Paris en 1608, à Rouen en 1626 et à Lyon en 1649. Il traduisit lui-même ce livre en latin. L’édition la plus complète de cet ouvrage fut publiée à Cologne, en latin, en 1624. Paquot en donne une bibliographie complète. Il fut également traduit en polonais et publié dans cette langue avec le Grand Miroir des exemples du P. Jean Major, par le P. Simon Wysocki ; in-fol.

L’œuvre d’Averoult n’est pas exempte d’erreurs ; elle renferme beaucoup de faits apocryphes et témoigne parfois d’une critique peu judicieuse. Averoult a encore fait paraître :

Pii gemitus catholicorum : adjecta sunt remedia spiritualia contra pestem. Duaci, 1614.

Il en existe aussi une édition française.

Hortulus Beatæ Maria Virginis. Coloniæ, 1616.

Bon de Saint-Genois.

PaquoT, Mémoires, t. XIII, pp. 131-135. — Sweertius, Athenæ belgicæ, pp. 130. — Foppens, Bibliotheca latina, t. I, p. 69. — De Backer, Bibliothèque des écrivains de la Compagnie de Jésus, t.I, p 29. — Kobus et Rivecourt, Biographisch Handwoordenboek, p. 68.