Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BIESE, Nicolas

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 1 Tome 2 Tome 3  ►



BIESE ou BIESIUS (Nicolas), médecin, né à Gand, le 27 mars 1516, mort le 28 avril 1572, à Vienne. Il fit ses humanités à Gand et se rendit ensuite à l’Université de Louvain pour y étudier la philosophie, et particulièrement la médecine, à la pratique de laquelle il se destinait. Mais il quitta bientôt cette ville, sans qu’on puisse eu préciser le motif, et passa en Espagne pour suivre les cours de philosophie et d’éloquence à l’Université de Valence. Poussé sans doute par le désir de voyager, il alla ensuite en Italie, continua ses études de médecine à l’Université de Sienne et y reçut le bonnet de docteur. Nous le trouvons en 1558 chargé dans sa patrie d’enseigner à l’Université de Louvain l’Ars parva de Galien. La supériorité qu’il manifestait comme professeur attira sur lui l’attention de l’empereur Maximilien II et lui valut d’être attaché à sa personne comme premier médecin ; et c’est en cette qualité qu’il assista, en 1570, à une opération de lithotomie faite sur J. de Bracle, secrétaire de Guill. Rym, ambassadeur à Constantinople. Il exerçait à peine ses fonctions depuis une année, à Vienne, lorsqu’il y mourut d’une attaque d’apoplexie. Il a laissé plusieurs écrits sur l’art de guérir ; en voici les titres : 1° Commentarii in artem medicam Galeni. Antverpiæ, 1560, in-8°. — 2° De methodo medicinæ liber unus. Antverpiæ, 1564, in-8°. Lovanii, 1564, in-8°. — 3° De natura libri quinque. Antverpiæ, 1578, 1593 et 1613, in-8°. — 4° De medicina theoretica libri sex. Antverpiæ, 1578, in-4°. Ses autres ouvrages se rapportent à la philosophie et aux belles-lettres ; on y trouve des parties entières écrites en vers latins. En voici le titre : 1° De arte dicendi seu rhetorica. Antverpiæ, 1577, typis Nucii, in-8°. — 2° De republica sive de universa morum philosophia, libri IV. Antverpiæ, 1556, in-8°. — 3° De universitate sive de physica atque universa naturæ philosophiæ, libri III, prosa et carmine. Antverpiæ, 1556, in-4°. — 4° De varietate opinionum libellus. Lovanii, 1567. Ou lui doit aussi des discours ou éloges sur les belles-lettres.

Bon de Saint-Genois.

Foppens, Bibliotheca Belgica, I, 900. — Eloy, Dictionnaire historique de la médecine, t. I, 345. — Dictionnaire des sciences médicales : Biographies, t. II. — Généalogie de la famille de Bracle, Ms. des archives de Gand.