Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BOSSUIT, François

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 1 Tome 2 Tome 3  ►



BOSSUIT (François) ou BOSSUYT, sculpteur, né à Bruxelles en 1635, mort à Amsterdam, le 22 septembre 1692. Pour achever l’instruction artistique qu’il avait reçue dans son pays natal, il se rendit en Italie et s’y livra avec ardeur à l’étude des chefs-d’œuvre de l’antiquité et des maîtres de l’école italienne. Le succès couronna pleinement ses consciencieux efforts, et, de retour dans sa patrie, sa réputation, qui déjà l’avait précédé, s’accrut de jour en jour. Il alla ensuite s’établir à Amsterdam, où il s’adonna presque exclusivement à l’exécution de statuettes et de groupes travaillés en ivoire ou modelés en terre cuite, genre sculptural dans lequel il acquit la vogue et une véritable célébrité, aussi bien dans les Provinces-Unies qu’en Belgique et à l’étranger. Il fut plus connu sous le prénom de Francis que par son nom patronymique de Bossuit, et il est mentionné dans l’Histoire de Bruxelles (Henne et Wauters) parmi « les Bruxellois qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions ou leurs talents. » En 1727, le graveur Mathieu Pool publia un recueil de planches reproduisant, d’après les dessins de Barent Graat, la collection de sculpture de Francis Bossuit. En voici le titre : Beeldsnyders Kunst-Kabinet, door den vermaarden beeldsnyder Francis van Bossuit in ivoor gesneden en geboetseert, in ’t koper gebragt naar de teekeningen van Barent Graat door Matthys Pool. Amsterdam, 1727, en format in-4° ou petit in-folio, avec le portrait de F. Bossuit, peint par B. Graat, gravé par M. Pool, et cent trois planches. On publia ce recueil en anglais et en français; l’édition française est intitulée : Cabinet de l’art de sculpture par le fameux sculpteur Francis van Bossuit, exécuté en yvoire ou ébauché en terre, graré d’après les dessins de Barent Graat, par Matthys Pool. Amsterdam, 1727.

Ses productions sont très-estimées et recherchées par les amateurs. En 1817, dans la vente de la collection de dame Hoggens, à Amsterdam, deux statuettes en ivoire de l’artiste bruxellois furent vendues : le dieu Mars, au pris de cinq cent seize florins; Saint Sébastien, à deux cent cinquante-cinq florins. En avril 1845, à Leiden, dans la mortuaire de M. Van Noort, s’adjugèrent deux groupes : L’ensevelissement du Christ, pour cinq cent quatre-vingt-deux florins, et le Renvoi d’Agar, cent seize florins de Hollande.

Edm. de Busscher.

Piron, Levensbeschryving van voorname mannen en vrouwen in Belgie. — Alph. Wauters et Alex. Henne, Histoire de la ville de Bruxelles. — Immerzeel Junior et Chrét. Kramm, Levens en werken der hollandsche en vlaamsche schilders, beeldhouwers, etc.