Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BOUSSU, Gilles-Joseph DE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 1 Tome 2 Tome 3  ►



BOUSSU (Gilles-Joseph DE), écuyer, littérateur, historien, né à Mons le 13 octobre 1681, mort le 9 juin 1755. Issu d’une ancienne famille du Hainaut et licencié en droit, il devint, le 5 décembre 1714, échevin et député des États du Hainaut et obtint, le 30 juillet 1717, des lettres de noblesse de Charles VI. De Boussu débuta dans la carrière littéraire, en 1709, par une tragédie en trois actes et en vers intitulée : Le Martire de Sainte Reine. Mons, 1709, in-12, de 48 pages avec figure. Cet ouvrage, médiocre sous tous les rapports, ne lui valut guère de succès; il en fut de même de celui publié sous le titre de : Hedwige, reine de Pologne, tragédie. Mons, 1713, in-8°. Il composa ensuite, pour la jeunesse du collége de Houdain, une comédie en trois actes et en vers portant pour titre : Les disgrâces des maris ou les tracas du ménage. Mons, 1714, in-12 de 44 pages. Bien que cette œuvre fut loin de briller par le bon goût et que les collégiens de Houdain ne pussent y puiser des leçons de morale, elle eut cependant l’honneur d’une seconde édition. En 1719, il fit paraître Le retour des plaisirs, opéra dédié à S. A. Mgr le duc d’Aremberg, et représenté le jour de son entrée solennelle en son gouvernement de Mons. Mons, in-12 de 14 pages. Il se fit encore connaître par quelques autres pièces dramatiques de peu d’importance, dont on trouve la nomenclature dans les Archives du Nord de la France, t. II, p. 463 (article de M. Delmotte).

Comme historien. De Boussu fut un écrivain laborieux, qui se livra à de grandes recherches sur l’histoire de son pays, et eut l’honneur d’être le premier qui écrivit celle de Mons. Cette initiative est son principal mérite, car, malheureusement, ses travaux dénotent peu d’esprit et de jugement. Il jouissait cependant d’une grande réputation dans son temps. Voici les titres de ses ouvrages historiques : 1° Histoire de la ville Mons. Mons, 1725, in-4°, 16 pages non cotées et 427 pages de texte. Ce fut son œuvre de prédilection. — 2° Histoire de la ville d’Ath. Mons, 1750, in-12, 442 pages de texte et 21 pages non cotées. — 3° Histoire de la ville de Saint-Ghislain. Mons, 1737, in-12, 278 pages de texte et 31 pages non cotées.

Aug. Vander Meersch.

Biographie générale, publiée par Didot. — Dictionnaire universel et classique d’histoire et de géographie. — Mathieu, Biographie montoise, p. 23 et 281. — Biographie générale des Belges. — Delvenne, Biographie des Pays-Bas.