Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BOWENS, Jacques

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 1 Tome 2 Tome 3  ►



BOWENS (Jacques), historien, naquit à Ostende, le 5 juin 1729, de Jacques-François et de Catherine Woelaerts, et mourut célibataire daus la même ville, en décembre 1787. Il appartenait à une famille noble, et porte, dans son acte de décès, le titre de chevalier. L’on ignore quelles furent les premières années de Bowens, l’on sait seulement que, parvenu à la maturité, il remplit les fonctions d’échevin en même temps que celles de conseiller de S. A. le prince de la Tour et Taxis et de maître de postes, à Ostende. Il s’est fait connaître par des recherches historiques intéressantes sur sa ville natale. L’ouvrage en deux volumes in-4°, qu’il consacra à ce sujet, porte le titre étendu de : Nauwkeurige beschryving der oude en beroemde Zeestad Oostende, gelegen in Oostenryksch Vlaenderen, van haeren oorsprong, gelegentheyd, haven, kom, veranderingen, zeevaerd, voorregten, opregtingen, koophandel-genootschappen, assurantie- kamer, wissel-bank, visch-vangst, belegeringen en andere merkweerdige gebeurtenissen van de vroegste tyden af tot het jaer 1787, op de wyze van jaerboeken. Cette publication, rédigée sous forme de chronique, et dont les éléments sont puisés aux bonnes sources, décrit l’origine, la situation, le port, la navigation, les priviléges, les institutions civiles et religieuses, les associations commerciales, enfin tout ce qui concerne la prospérité de la ville. Le mémorable siége de 1601 à 1604 y occupe une place considérable; la fameuse Compagnie d’Ostende n’y est pas oubliée. L’ouvrage est enrichi de nombreuses pièces justificatives et de cartes topographiques. Le style de Bowens est clair, facile et généralement correct. Tel qu’il a été conçu, ce livre forme cependant plutôt un recueil de documents pour écrire l’histoire d’Ostende que l’histoire même de cette ville. Aussi M. Pasquini en a-t-il judicieusement profité dans son Histoire d’Ostende, imprimée à Bruxelles en 1842.

Aug. Vander Meersch.