Biographie nationale de Belgique/Tome 3/BROCART DE SAINT-NICOLAS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 2 Tome 3 Tome 4  ►



BROCART DE SAINT-NICOLAS, né à Sittart (ancien Limbourg) vers 1670, embrassa l’état religieux, après avoir achevé ses premières études. Ayant prononcé ses vœux chez les Carmes de Cologne, il enseigna la philosophie et la théologie dans plusieurs couvents du Bas-Rhin, notamment à la célèbre abbaye de Saint-Maximin. En 1739, il fut élevé à la dignité de provincial. Savant et habile, il se fit remarquer dans la dernière période des interminables querelles que les Jansénistes avaient suscitées à la suite de la Bulle Unigenitus. Hontheim, dans son Historia trevirensis, le place parmi les écrivains qui illustrèrent l’archi-diocèse de Trèves au XVIIe siècle. Paquot affirme qu’il vivait encore en 1747. Outre un dictionnaire des cas de conscience (Alphabeticum morale, Col. 1739; 3 vol. in-12), le père Brocart a publié les ouvrages suivants : Dissertatio polemica de primatu, jurisdictione, infaillibilitate et superioritate, tam in, quam extra concilium generale, Romanorum Pontificum. — De Bulla Unigenitus et nullitate appellationis ad futurum concilium (Trev. Reuland, 1719, in-12). — Dissertatio theologico-polemica de controversiis occasione schiasmatis Quæsnelliani exortis (Trev. Reuland, 1726, in- 12). — Theologia moralis fundamentalis (Col., Noethen, 1735, in-8°).

J.-J. Thonissen.

Hartzheim, Bibliotheca coloniensis, p. 365. — Hontheim, Historia trevirensis diplomatica et pragmatica, t. III, p. 232. (édit. d’Augsbourg, 1750). — Paquot, Mémoires pour servir à l’histoire littéraire des Pays-Bas.