Biographie nationale de Belgique/Tome 3/CAILLEAU, Hubert

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 2 Tome 3 Tome 4  ►



CAILLEAU (Hubert), dessinateur, peintre miniaturiste, né à Valenciennes (ancien Hainaut), vers 1520. Cet artiste, qui s’est fait connaître par ses dessins et ses portraits, mérite surtout d’être loué par ses travaux de miniaturiste. On conserve de lui, à la Bibliothèque de la ville de Douai, sous les nos 179, 181, 188, 189, quatre magnifiques manuscrits, ornés par son habile pinceau. La riche abbaye de Marchiennes lui confia un Graduale Romanum (n° 179), en deux volumes in-folio, pour le décorer d’encadrements, de majuscules, d’initiales en or et en couleur, et l’enrichir de dix-sept grandes vignettes. Il exécuta un second Graduale Romanum (n° 181), grand in-folio, sur peau de vélin, avec dix belles miniatures. On lit sur un feuillet chargé d’ornements : « Ce livre que fit faire don Jacques le Grandt, abbé de Mânes (Marchiennes), fut illuminé à Valenciennes par moi, Hubert Cailleau, au dernier an de mon adolescence. » Un troisième ouvrage exécuté par lui est un Proprium Sanctorum (n° 188), in-folio, sur vélin, avec encadrements en couleur. On y lit pareillement le nom de l’artiste. Les vignettes représentent sainte Rictrude, la Sainte-Trinité, l’Échelle de Jacob, la Résurrection de Lazare, et d’autres sujets. On conserve un second Proprium (n° 189), in-folio sur vélin, avec vingt encadrements ornés de vignettes, enluminé en 1570. Indépendamment de ces quatre manuscrits, on en mentionne un cinquième appartenant jadis à la bibliothèque de M. Hurez Brabant, imprimeur à Cambrai. Il reproduit les personnages, les costumes, les décorations d’un magnifique mystère représentant la Passion et joué à Valenciennes en 1547. — On ignore la date de la mort de Cailleau. Il avait pris pour devise : Point ne mord, mort Cailleau.

Aug. Vander Meersch.

Archives du Nord de la France, nouvelle série, t. VI.