75%.png

Biographie universelle ancienne et moderne/1re éd., 1811/Aymar

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

◄  Aym
Index alphabétique — A
Aymon de Savoie  ►
Index par tome


Sommaire

AYMAR ou ADEMAR, dernier rejeton mâle des comtes d’Angoulême, qui régnaient depuis 866, que Wulgrain reçut ce comté de Charles-le-Chauve son parent, mourut en 1218. Aymar et son frère Guillaume s’étaient emparés d’une partie de l’Angoumois, au préjudice de Mathilde, leur nièce, qui cependant se maintint dans l’autre partie sous la protection de Richard, duc, et depuis roi d’Angleterre. Guillaume mourut ; Aymar recueillit sa succession, et, en 1191, profitant de l’absence de Richard qui était à la croisade, acheva le dépouillement de Mathilde ; puis, apprenant la captivité du roi d’Angletene, se jeta sur ses terres avec quelques confédérés. Richard, de retour dans ses états, en 1197, les reprend, et fait la conquête de l’Angoumois. Aymar implora sa générosité, et rentra dans ses terres par un arrangement au moyen duquel il fiança Isabelle, sa fille unique, avec Hugues, fils de Mathilde et de Hugues IX de Lusignan, comte de La Marche. Jean, suceessçur et fils de Richard, enleva Isabelle en 1200, et l’épousa. Apres la mort du roi Jean, Isabelle épousa, en 1217, le même Hugues à qui elle avait été promise. A la mort de son père, Isabelle apporta à son mari le comté d’Augoulême. En 1308, Philippe-le-Bel, par une transaction avec les petites-filles de Hugues et d’Isabelle, réunit le comté à sa couronne. Louis, second fils de Charles V, créé duc d’Orléans en 1392, eut ensuite le comté d’Angoulême ; il échut par succession à Charles d’Orléans, père de François Ier ; ce dernier, en 1516, érigea ce comté en duché, en faveur de sa mère ; et après la mort de cette princesse, en 1531, le duché fut réuni à la couronne. En 1582, Henri III le donna à Diane, fille naturelle et légitime de Henri II, qui mourut sans postérité eu 1619. Ce fut alors que ce duché fut donné à Charles de Valois (Voy Angoulême). A.B—r.

AYMAR. V. Ademar et Aimar.


◄  Aym
Aymon de Savoie  ►