75%.png

Biographie universelle ancienne et moderne/2e éd., 1843/SAVONAROLA, le P. Raphaël

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843
Tome 38 page 152

SAVONAROLA, le P. Raphaël


SAVONAROLA, le P. Raphaël, savant théatin, de la même famille que le précédent, né à Padoue en 1646, prit, dans sa jeunesse, l’habit religieux et mourut le 30 octobre 1730. Il avait consacré ses loisirs à l’étude de la géographie et de l’histoire littéraire. Il a publié, sous l’anagramme d’Alphonse Lasor à Varea, une compilation géographique intitulée Universus terrarum orbis scriptorum calamo delineatus ; hoc est auctorum fere omnium qui de Europœ, Africae, Asiae et Americae populis, regnis, provinciis, urbibus, etc., quovis tempore et qualibet lingua scripserunt, uberrimus elenchus, Padoue, 1713, 2 vol. in-fol.

« Malgré ce titre pompeux, dit Prosp. Marchand
« Dict. hist., art. Schorus, rem. E, § 11, cet
« ouvrage n’est qu’un abrégé du Dictionnaire de
« Ph. Ferrari. abrégé déjà par Baudrand, mais
« surchargé de tant d’inutilités et fait avec si

« peu de jugement que le nouveau compilateur
« donne uu article à l’Enfer comme un des prin-
« cipaux lieux de la terre, avec la liste de tous
« les écrivains qui en ont parlé ; liste si exacte
« et si complète qu’on y trouve Hygin, Macrobe
« et Phornutus, qui n’ont traité que des enfers
« du paganisme ; et même Dolet, pour son Se-
« cond Enfer, pièce dans laquelle il a décrit,
« comme on sait, son emprisonnement à Lyon »

(voy. DOLET). L’ouvrage du P. Savonarola est fort rare ; mais on en trouve une analyse dans le Giornale de’ letterati d’Italia, t. 8, p. 447 et 448. Les cartes et plans en taille-douce, et les costumes gravés en bois dont il est grossi, sont en effet assez insignifiants ; mais la partie bibliographique, qui est fort étendue, eu fait le répertoire le plus riche eu ce genre qui eût paru jusqu’alors ; il est moins complet, mais bien plus commode pour les recherches que celui d’Ant. de Léon (voy. PINELO), et, sous ce rapport, il peut encore être consulté utilement aujourd’hui. Savonarola annonçait, en 1698, sous le litre d’Orbis litterararius universus, une bibliographie universelle de tous les livres imprimés en toutes sortes de langues, jusqu’à l’an 1700, par ordre alphabétique des matières : mais il n’en a paru que le prospectus. reproduit inutilement en 1699 et 1714. L’auteur s’était occupé pendant vingt ans de cet immense travail ; et son manuscrit, formant plus de quarante volumes in-folio, existait encore en 1780 dans la bibliothèque des théatins de Padoue, Vezzosi. Scritt. teatini, t. 2. p. 339. Il paraît, d’après le prospectus, que cet ouvrage aurait été sur le plan des Bibliotheca classica ou realis de Draud et de Lipenius, mais poussé jusqu’à 1700 et enrichi de notes ou commentaires.

― SAVONAROLA Innocent-Raphaël, son neveu, né vers 1680, mort à Vérone le 13 janvier 1748, a publié trente ouvrages, dont le P. Vezzosi Scritt. teatini, t. 2, p. 331 indique les titres avec détail ; nous citerons :

1e Relazione della …. Vita…. Del padre D. Raffaello Savonarola, Padoue, 1739, in-12 de 167 pages ;

2e Gerarchia ecclesiastica teatina, Brescia, 1745, in-8°, dédié à Mazzuchelli ;

3e Catalogo cronologico delle edizioni del Combattimento spirituale. (voy. SCUPOLI).

W-S.