Bouquets et prières/La Parole d’un Soldat

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LA PAROLE D’UN SOLDAT.



La vieille Rachel, filant à sa porte,
Demande au Seigneur son jeune soleil,
Son dernier enfant que la guerre emporte,
Dont le cri de gloire emplit son sommeil.
Le rêve incessant d’un drapeau qui vole,
Fait casser le lin dans ses doigts tremblans :
« Mon enfant, Seigneur, tient bien sa parole ;
Je sens un laurier sous mes cheveux blancs ! »


Paix ! voici l’écho de la grande-armée,
Proclamant le nom d’un soldat vainqueur ;
Et la blonde enfant, du soldat aimée,
Courant vers Rachel en tenant son cœur :
« Écoutez, Rachel, ce grand bruit qui vole ;
Lisez-le avec moi de vos yeux tremblans :
Que votre Gilbert tient bien sa parole ;
Il met un laurier sur vos cheveux blancs ! »

Au milieu des cris d’un champ de bataille,
Gilbert, ce jour-là, sauvait son drapeau,
Et vainqueur couché sur un peu de paille,
— Disait en mourant : « Que mon sort est beau !
Car mon nom, pareil à l’aigle qui vole,
S’abat glorieux sur deux cœurs tremblans.
Ma mère, aimez-moi, j’ai tenu parole :
J’ai mis un laurier sur vos cheveux blancs ! »