100%.png

Catéchisme détaillé de l’Église catholique orthodoxe d’Orient/Conclusion

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche





CONCLUSION.




APPLICATION DE LA DOCTRINE DE LA FOI ET DE LA PIÉTÉ.


Q. Comment doit-on mettre en pratique la doctrine de la foi et de la piété ?

R. Il faut agir selon la connaissance qu’on en a acquise, sous peine d’une condamnation terrible pour l’avoir négligée.

Si vous savez ces choses, vous serez heureux, pourvu que vous les pratiquiez. (Jean, xiii, 17.)

Le serviteur qui aura su la volonté de son maître, et qui néanmoins ne se sera pas tenu prêt, et n’aura pas fait ce qu’il désirait de lui, sera battu rudement. (Luc, xii, 47.)

Q. Que devons-nous faire lorsque nous avons remarqué en nous l’iniquité et le péché ?

R. Nous devons immédiatement en faire pénitence, prendre la ferme résolution de nous amender, et tâcher autant que cela est faisable d’effacer le scandale ou le péché commis, par les bonnes œuvres contraires.

C’est ainsi qu’en agit Zachée le Publicain, lorsqu’il dit au Seigneur : Je m’en vais donner la moitié de mon bien aux pauvres ; et si j’ai fait tort à quelqu’un en quoi que ce soit, je lui en rendrai quatre fois autant. (Luc, xix, 8.)

Q. Quelle précaution devons-nous observer pour le cas où il nous semblera que nous avons parfaitement rempli un commandement quelconque ?

R. Nous devons disposer nos cœurs à croire fermement, selon les paroles de Jésus-Christ, que, même lorsque nous aurons accompli tout ce qui nous est commandé, nous sommes des serviteurs inutiles ; nous avons fait ce que nous étions obligés de faire. (Luc, xvii, 10.)


FIN.