Cham - Albums du Charivari/Salon de 1866 photographié par Cham

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Journal le Charivari (1p. 107-137).

LE

SALON DE 1866

Cham - Charivari - V1d107-3.png

PAR CHAM


Cham - Charivari - V1d107-4.png
Nouvelle forme de cadre pour les portraits à la mode du jour.



PARIS
ARNAULD DE VRESSE, ÉDITEUR
55, RUE DE RIVOLI, 55
Cham - Charivari - V1d109-a.png
Cham - Charivari - V1d109-b.png

— Je vous envoie porter ma statue à l’Exposition, et vous revenez en chemise ?

— Monsieur, elle était trop nue, votre Vénus, on l’aurait refusée. Je lui ai mis mes effets.

— Laissez-moi tranquille, je ne vous connais pas. Je porte ce tableau à l’Exposition.

— Je vous en supplie, ne passez pas devant la Bourse avec cette bataille ! Vous allez faire tomber la rente !

Cham - Charivari - V1d109-c.png
Cham - Charivari - V1d109-d.png
Le jury de peinture effrayé par les portraits ! Tous des femmes à barbe ! la vogue du jour.

— Sapristi ! il a une drôle d’odeur, ce tableau.

— Messieurs, c’est une vue de Terre-Neuve peinte à l’huile de foie de morue.

Cham - Charivari - V1d111-a.png
Cham - Charivari - V1d111-b.png

Manière de concilier les choses de façon à ce que l’exposition chevaline ne fasse pas tort à l’exposition de sculpture.

— Ne vous gênez pas ! nous cherchions ce tableau-là partout.

— Je l’ai pris en attendant que l’on ait organisé les mangeoires.

Cham - Charivari - V1d111-c.png
Cham - Charivari - V1d111-d.png

— C’est ici le buffet ? qu’avez-vous à me servir ?

— Monsieur, au buffet du rez-de-chaussée nous n’avons que de l’avoine et des boites de foin.

INCONVÉNIENTS DE L’EXPOSITION PEINTURES ET CHEVAUX.

— Imbécile ! c’est pas ce cheval-là ! On vous a fait appeler pour vernir une peinture de cheval qui est l'étage au dessus.

Cham - Charivari - V1d113-a.png
Cham - Charivari - V1d113-b.png

— Ah ! mon dieu ! qu’est-ce qu’il te dit ? Tu vas être pendu ?

— Oui, madame, on va accrocher son tableau.

Les chevaux dans le parterre du palais de l’Exposition finissant par être agacés à la vue des croûtes qu’on leur passe devant le nez pour les monter à l’étage supérieur.

Cham - Charivari - V1d113-c.png
Cham - Charivari - V1d113-d.png

— Sortez, monsieur, sortez !

— Tiens ! on m’avait dit que les chevaux seraient admis à l’Exposition.

GÉROME.
La Porte d’une mosquée.

— Messieurs, vous êtes priés de déposer vos têtes et vos parapluies au vestiaire.

Cham - Charivari - V1d115-a.png
Cham - Charivari - V1d115-b.png
M. MOREAU.

Diomède mangé par ses chevaux. Ce sont eux qu’il faut plaindre ! manger quelque chose d’aussi mauvais !

M. GISBERT.

Entrevue de François Ier et de sa fiancée qui le juge tout de suite à vue de nez.

Cham - Charivari - V1d115-c.png
Cham - Charivari - V1d115-d.png
M. DIDIER.

Ce bœuf éloigne un orage sur le point de fondre sur les propriétés de son maître en enlevant les nuages sur ses cornes. On n’est pas plus gracieux (je parle du procédé et non du tableau).

Vénus furieuse contre M. Otin qui lui a échangé ses cheveux contre du macaroni. On ne fait pas de ces tours-là !

Cham - Charivari - V1d117-a.png
Cham - Charivari - V1d117-b.png

La statue du Commandeur voulant absolument figurer à l’Exposition dans l’espoir d’y attraper une médaille.

M. PROTAIS.

Soldat incommodé par l’odeur des fleurs. Espérons qu’il ne fait pas partie de la brigade du général Rose.

Cham - Charivari - V1d117-c.png
Cham - Charivari - V1d117-d.png
RICHOMME.

Saint Jean-Baptiste se proposant de faire des yeux sur le plat à Madame Salomé.

PENGUILLY-L’HARIDON.
La foire aux phoques

S’ils disent tous papa et maman, quel tapage ça doit faire !

Cham - Charivari - V1d119-a.png
Cham - Charivari - V1d119-b.png

Profitant de la mode des robes à queue pour arrêter le monde devant son tableau.

— Vois donc, un apôtre ! fait-il une grimace !

— M. Renan est peut-être dans la salle !

Cham - Charivari - V1d119-c.png
Cham - Charivari - V1d119-d.png
M. THÉODORE DELAMARRE.

Pensant être agréable au peintre, ce marchand chinois prélève trois sous sur sa recette pour acheter un numéro de la Patrie.

AUX SCULPTURES.

— Mais viens donc, imbécile ! Quand on te dit que c’est pas en sucre ! ça y ressemble, mais ça n’en est pas.

Cham - Charivari - V1d121-a.png
Cham - Charivari - V1d121-b.png

Il n’y a pas qu’Orphée pour avoir perdu la tête, et ce pauvre M. Moreau donc ! Espérons qu’on la lui retrouvera aussi.

— Polisson ! tu as enlevé tous les numéros des tableaux.

— Maman, je savais pas ! J’ai cru que c’était des timbres-postes. J’en fais collection.

Cham - Charivari - V1d121-c.png
Cham - Charivari - V1d121-d.png
M. RIBOT.

Le Christ et les docteurs. Où sont les docteurs ? Je ne vois que des malades et des incurables encore. Voyez plutôt leurs pieds.

Les gardiens eux-mêmes s’en faisant mourir dans la salle des Lambron.

Cham - Charivari - V1d123-a.png
Cham - Charivari - V1d123-b.png
M. SCHENCK.

Une bergère se cramponne vainement au cadre pour ne pas être étouffée par ses moutons, tant le peintre en a mis. Doit-il aimer les côtelettes, cet homme-là !

— Vous êtes très-bien placé derrière la porte, à l'abri de ces affreux journalistes qui vous éreinteraient s’ils vous voyaient.

Cham - Charivari - V1d123-c.png
Cham - Charivari - V1d123-d.png

— Messieurs, voici le buste de M. Hyacinthe du Palais-Royal. Il y a une partie du nez qui manque, le sculpteur apportera le reste demain.

EXPOSITION DE 1866.

Nouveaux portraits à la mode, dits à la pieuvre.
Cham - Charivari - V1d125-a.png
Cham - Charivari - V1d125-b.png

Dites donc, est-ce que vous n’aurez pas bientôt fini d’enlever le monde en l’air comme vous le faites ?

— Fallait pas placer mon tableau si haut. Je veux que l’on en voie les finesses.

M. Renan profita de ce que le gardien ne le remarque pas pour retourner les tableaux religieux.

Cham - Charivari - V1d125-c.png
Cham - Charivari - V1d125-d.png

Le roman de M. Victor Hugo exerçant une fâcheuse influence sur le Salon de 1866.

— Pauvre cher homme ! c’est joliment triste d’avoir un nez comme celui-là et pas de bras pour se moucher !

Cham - Charivari - V1d127-a.png
Cham - Charivari - V1d127-b.png
DE MOULIGNON.

— Viens donc voir les marionnettes de l’amour. C’est charmant !

— J’en ai assez ! Je la joue toute la journée cette comédie-là.

M. BALLEROY.

Cheval racontant des énormités dans l’oreille d’un de ses camarades. — À voir l’œil du cheval qui écoute, cela parait en effet bien fort.

Cham - Charivari - V1d127-c.png
Cham - Charivari - V1d127-d.png
COURBET.

Un perroquet cherche à relever une femme soûle ! Est-ce l'absinthe qui l’a mise dans cet état ? Le livret prétend que c’est M. Courbet.

GÉROME.

L’artiste a admirablement rendu combien César se trouvait petit garçon en présence de Cléopâtre.

Cham - Charivari - V1d129-a.png
Cham - Charivari - V1d129-b.png
M. GUILLAUMET.

Profitant de ce qu’ils sont musiciens pour déjeuner avec une flûte. S’ils aiment la croûte, gare aux tableaux qui sont à côté.

M. COMTE.

M. Comte lui ayant fait des jambes impossibles, Charles-Quint demande à aller s’asseoir.

Cham - Charivari - V1d129-c.png
Cham - Charivari - V1d129-d.png
1295. — Le printemps.

Tout pousse, seulement cette jeune fille a poussé par trop ! Le talent de M. Maréchal a également beaucoup grandi. Félicitons-le.

1892. — M. MARILLER.
Phœbé.

Cela doit bien gêner M. Le Verrier que l’on vienne ainsi s’asseoir sur la Lune.

Cham - Charivari - V1d131-a.png
Cham - Charivari - V1d131-b.png
M. FARUFFINI.

Charles-Quint se demande si le menton de son fils ne serait pas en caoutchouc pour prêter à ce point-là ! Sa femme l’aurait-elle trompé avec un fabricant de cette matière.

M. BRÉMOND.

Des saintes dans un bureau d’omnibus attendent la voiture de la barrière des Martyrs.

Cham - Charivari - V1d131-c.png
Cham - Charivari - V1d131-d.png
ANTIGNA. — Le Cauchemar.

Lequel est le cauchemar de l’autre ? Ils ont l’air de bien s’ennuyer tous les deux.

M. LUMINAIS.

Être si près de la mer et n’avoir pas les pieds plus propres ! Pas d’excuses pour vos bonshommes, monsieur Luminais, pas d’excuses !

Cham - Charivari - V1d133-a.png
Cham - Charivari - V1d133-b.png
M. VEECK.

Persée vendant une botte de radis à la criée. — Commandé pour les halles centrales.

M. BRELY.

Les fiancés. S’apercevrait-il par hasard que sa future a de l’odeur ? on n’ose y penser !

Cham - Charivari - V1d133-c.png
Cham - Charivari - V1d133-d.png
M. CHENILLON.

Saint Paul parvenant à gagner le ciel grâce à sa taille.

M. LOBIN.

Sainte Marie-Madeleine venant d’acheter une bouteille d’encre pour écrire à Simon. Que va-t-elle lui dire ?

Cham - Charivari - V1d135-a.png
Cham - Charivari - V1d135-b.png
M. JACQUEMART.

Le chasseur et le cure-oreilles. — Sculpture à la cire.

M. PEYEN-PERRIN.

La pêche aux parapluies. — Vue de Cannes.

Cham - Charivari - V1d135-c.png
Cham - Charivari - V1d135-d.png
M. GARNIER.

David faisant sa tête et celle de Goliath aussi.

M. GEORGES CLÈRE.

Jeanne d’Arc se préparant à cracher sur un soldat anglais, faute d’avoir autre chose à lui envoyer pour le moment.

Cham - Charivari - V1d137-a.png
Cham - Charivari - V1d137-b.png
M. DE VERCY

Un esclave se livre à la boisson pour se consoler d’être si drôlement bâti.

M. DE GAS.

Fallait pas qu’il y aille… aux chevaux de bois !

Cham - Charivari - V1d137-c.png
Cham - Charivari - V1d137-d.png
M. HEBERT.

Le petit jeune homme qui a avalé sa canne. — On en aperçoit un bout, ce qui fait espérer qu’il va bientôt la ravoir.

2332. — Isaïe et Ézéchiel venant d’essayer leur chance à la loterie au pain d’épices.